Forever&Always


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Détresse Vampirique [ PV Tristan ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Abygayle Spellain

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Détresse Vampirique [ PV Tristan ]   Jeu 6 Nov - 20:18

Je franchis la porte de la chambre que je partage avec Tristan, exténuée par cette énième journée. Mon seul réconfort est de savoir qu'il sera là, dans une seconde. J'ouvrirai les yeux et il sera devant moi, tout sourire. J'ouvre les yeux et, en effet, il est là. Mais pas tout sourire. Il est allongé sur notre lit, les bras croisés derrière la tête, il fixe le plafond. Je ne prends pas le temps de retirer ma veste et m'approche de lui. Je ne supporte pas de le voir malheureux.

_Mon amour...Qu'est-ce qui ne va pas ? Je lui chuchote à l'oreille.

Il tourne la tête vers moi et ses yeux emplis de détresse rencontrent les miens. Mon coeur, si rarement perceptible, me fait mal. Il a déjà tellement souffert.J'aimerais pouvoir anéantir la douleur qui le ronge...Mais je suis impuissante face à sa tristesse. Il me caresse la joue du pouce et esquisse un sourire. Mais je sais.

_Je voudrais tellement que...Que tu sois heureux. J'ai besoin que tu sois heureux, Tristan. Parce que mon bonheur à moi dépend du tien, mon amour.

Il relève la tête, la pose dans sa main et appuie son coude contre le lit.

_Qu'est-ce que je peux faire ? Dis-moi...

Il pose un doigt sur ma bouche pour me faire taire. Je frémis, comme à chaque fois qu'il me touche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Spellain

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 27
Localisation : Ici et la ...
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Détresse Vampirique [ PV Tristan ]   Jeu 6 Nov - 21:01

    J'étais allongé sur notre lit, bras croisés derrière la tête. Notre ? Oui, celui d'Abygayle et moi. Celui de l'amour de ma vie, et de moi. Celui de la personne la plus essentielle à mes yeux, et moi. Depuis combien de temps étais je là ? A vrai dire, je n'en avais aucune idée. Tout ce dont je me souvenais, et ce dont je bugais dessus, était cette tache au plafond. Tache noire-grise sur plafond blanc. Depuis combien de temps était elle là ? Je n'en avais aucune idée non plus. Cette tache, elle était comme moi. Elle devait être là depuis des lustres, et pourtant, elle n'arrivait toujours pas à se fondre dans le décor sompteux de cette chambre. J'étais cette tâche, impuissante et laide, et ma famille était le décor, magique et magnifique.
    Concentré sur cette vulgaire tâche sans grande importance, je ne vis même pas la femme de ma vie entrer. Elle était si belle, que j'étais ridicule à ses côtés. Intérieurement, elle était un ange, je n'étais qu'un désespéré pas bien utile. Extérieurement, à vrai dire, je n'avais jamais vu plus belle créature de ma vie, et moi, vulgaire chose balafrée et dévisagée, je n'avais pas ma place à côté d'elle. Parfois je me disais qu'elle serait bien mieux sans moi; mais comme si elle lisait dans mes pensées, elle affirmait à longueur de temps le contraire. Alors je la croyais, je survivais, espérant faire ce qu'il y a de mieux pour elle.
    Sa douce voix me berçait, et j'en affichait même un sourire sincère. Elle était ma raison de vivre, je l'aimais tellement. Je me devais de survivre, si je la laissais tomber, elle ne s'en remetterai pas. Et je m'en voudrai de la laisser, malheureuse.
    Ses paroles me faisaient mal, alors je n'ai eut d'autre choix que de la faire taire, un doigt sur ses lèvres. C'était trop dure de la voir triste, pour moi. Cela me faisait mal, pour elle. Que ma detresse la fasse souffrir, c'était vraiment hors de question.

    _ Tu en fais déja bien assez, trop même...

    C'était vrai. Malgré le fait que pour le moment, elle affirmait avoir besoin de moi, qui dit que je ne la détruisait pas de l'intérieur, à l'instar de ce que je m'infligeai moi même. Que je souffres, c'était d'accord. Qu'elle souffre, cela l'était beaucoup moins. Si elle n'était pas là, pour moi, chaque jour qui passe, je ne serai même plus de ce monde. Et la voir triste de mon désespoir, ça me tuait chaque jour un peu plus. Malheureusement, je n'arrivais pas à sortir de cette spirale infernale; et pourtant, je le voulais, oh oui, c'était ce que je souhaitais le plus au monde.
    Caressant de nouveau sa joue de mon pouce, j'appréciais le contact de sa peau douce sur moi. Je n'avais plus de coeur, mais c'était comme si je le sentais à nouveau battre dans ma poitrine. Comme si mon sang redevenait chaud et recommençait à couler dans mes veines. Un second souffle. Une seconde vie. Elle était tout ce qui me restait.

    _ Cela devrait être à moi de prendre soin de toi, et non l'inverse...

    Un léger sourire, empreint de tristesse, s'afficha sur mon visage, malgré moi. J'avais essayé de le dire décontracté, telle une blague. Mais ma voix n'était pas d'accord, elle m'avait lâchement laissée tombée. Il ne restait ainsi qu'un ton tremblant, et je savais qu'elle ne se ferait pas prendre. Elle n'était pas dupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://murderers-in-school.skyblog.com
Abygayle Spellain

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Détresse Vampirique [ PV Tristan ]   Lun 10 Nov - 0:07

J'ai tellement de mal à supporter le voir souffrir. Je voudrais juste qu'il oublit tout l'espace d'une seconde. Qu'il arrête de croire qu'il est inutil. Qu'il arrête de croire qu'il ne me mérite pas. Qu'il arrête de croire que la seule chose qu'il possède réellement est sa solitude. Qu'il arrête de croire qu'il est repoussant. Et qu'il commence à croire en notre bonheur. Au mois qu'il commence à croire en l'espoir.

_ Arrêtes...Tu souffres. Je prends soin de toi. C'est comme ça que ça doit marcher et c'est comme ça que ça marche. Arrêtes de te faire du mal.

Il baisse les yeux. Mais je l'aime tellement. Ma vie n'aurait pas de sens sans lui. Sans ce jour où je l'ai vu pour la première fois. Je sais qu'il n'aime pas, et le mot est faible, son physique. Son visage, du moins. Mais ces cicatrices me font battre le coeur. Elles témoignent de sa souffrance, de ce qu'il a subi, de ce que je ne pourrais jamais effacer. J'approche mes doigts de son visage et frôle ses stigmates. Il recule brusquement. Comme à chaque fois. Je ne sais plus quoi faire pour qu'il me croit quand je lui dis que je le trouve beau. Parce que je le trouve beau. D'une façon particulière, peut-être. Mais beau quand même. Il arrive faire ressortir les plus belles parties de moi, mes meilleurs sentiments. Avant de le rencontrer, j'ignorais tout de l'amour. A présent, je ne serais même pas capable de me passer de ce sentiment. Il est tout ce que j'ai.


_Tu est beau.


Il tourne la tête. Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détresse Vampirique [ PV Tristan ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détresse Vampirique [ PV Tristan ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Duel Tristan. / Napo
» Elyhan K. Lalwende[Elfe][Haute-Prêtresse][TEBI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever&Always :: |- Blop -| :: |- Archives Forever and Always version un -|-
Sauter vers: