Forever&Always


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Révélation. [Andréas&Nymlia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Lun 26 Jan - 21:16

Je suis revenue ici. Par ce que j'en avais le besoin. Apaiser mes pensées.
Pourvoir consacrer mon esprit à January sans avoir peur que quelqu'un entende mon esprit.
Je ferme les yeux. M'imaginant Orphée et January cote à cote. Mon rêve parait si réel.
Je n'en reviens pas moi même. Je pense à présent à celle que j'étais avant.
Une tueuse de biche. Bourrées d'espoir de tuer un humain. Tuer un Yswan.

Ma vie devait changer le jour où j'aurais enfin rencontré un Yswan.
Elle a donc définitivement bien changer. J'avais eu ma rencontre.
La plus belle et la plus importante de toute. Nymlia Spellain amoureuse de January Yswan.
J'espérais tout de ma première rencontre avec un de mes ennemis. Et le fait est bien là : J'avais obtenue tout et plus encore.
January est au de la de toutes mes espérances. Encore mieux qu'un de mes rêves éveillés.

Mon aimé danse avec la perfection dans chaque pas qu'il fait. Il frôle la perfection dans chaque mot qu'il prononce.
Il devient totalement parfait à chaque fois que sa peau entre en contact avec la mienne.
Je ne pouvais pas prévoir. Je n'ai jamais voulu cela au fond.
Mais le destin en a voulu autrement. C'était écrit je le sais, que je le rencontrerai.
Qui a voulu de la haut que Nymlia aime January ? Qui en a décidé ainsi ?
Moi, je remercierais ce dieu invisible qui avait décidé. Ma famille le brûlerait sur le champ.

Je respire pour me rapprocher de la condition physique de mon amour.
Je ferais tout pour être plus humaine à présent.
Je donnerai tout pour que la guerre que j'aimais tant, avant, ne soit plus qu'un vague souvenir dans nos mémoires.
Je mourrai même par amour pour lui. Je mourrai pour pouvoir avoir le droit de l'aimer toute une vie entière.

_Sparkling angel I believes
You were my saviour in my time of need.


Il est venu ici la première fois que je l'ai vu. Ma voix l'a guidée. Peut être reviendra-t-il aujourd'hui aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
Andréas Spellain

avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Mar 27 Jan - 19:06

    Je n'y allais jamais, c'était comme montrer un bout de viande à un tigre derrière une vitre de plexiglas. L'odeur de l'iode, le murmure des vagues, le bleu des profondeurs. C'était trop.
    J'avais déjà eu du mal avec le port. Ici, ça serait plus simple : il n'y avait pas de bateau.
    Voila pourquoi je me dirigeais vers le bord de la mer.

    J'avais besoin de la revoir, son appel était puissant. Ma mer, mon océan, mes profondeurs. Ma vie?
    Oui... Il m'avait fallu des siècles pour comprendre. Jane était cette partie de moi sans laquelle je n'étais rien.
    Mais la piraterie était simplement l'autre partie. L'une sans l'autre, j'errais sans but.

    Bien sûr, si je devais choisir l'une contre l'autre, ce serait Jane qui gagnerait. Ma belle, mon ange, mon essentiel. Mon existence tout entière tournait autour d'elle.
    Mais je n'étais pas moi en entier sir je n'avais qu'elle. J'avais besoin de ma maîtresse, aujourd'hui, et je m'en allai la trouver.
    Et j'étais prêt à démembrer le moindre membres de ma famille qui tenterait de m'en empêcher. Je me demandais si Sidonie me voyait en train de prévoir la torture et l'assassinat de chaque vampire se mettant sur mon chemin. Elle était trop loin pour que je lise ses pensées.

    De toutes façons, personne ne m'en empêcherait. Tous savait que mon attachement à Jane me retiendrait si je devais décider de partir à la nage. quand bien même, qui s'en soucierait?

    Même Nymlia, ma Nynie, m'échappait au profit d'un secret qu'elle ne voulait pas partager. Ma petite soeur favorite préférait m'éviter plutôt que partager avec moi.
    D'ailleurs, où était-elle?
    Pas au château, c'était sûr.

    Je me concentrai sur ses pensées alors que j'avançai vers la mer. Non, même cela ne m'empêcherait pas de la rejoindre. Nymlia devra pester contre ses autres frères et soeurs, aujourd'hui. C'est en entendant une de ses pensées fuser que je compris.

    Nymlia était à l'endroit même où je comptais aller. Je soupirai, car les mauvaises habitudes avaient la vie dure et je fronçai les sourcils. Je n'allais tout de même pas la démembrer, elle, si? Je continuais d'avancer lorsque j'entendis son chant. Je compris alors ces vieux contes pirates sur les sirènes, et je comprenais surtout l'effet que ça faisait. Je l'avais vu plusieurs fois dans la tête de mes frères et soeurs qui étaient tombés dans son panneau, mais au fond, on ne comprends que lorsqu'on le vit.

    Si je n'avais pas décidé d'aller sur les rives, je n'aurais pu m'en empêcher. J'arrivais alors en face de ma soeur, incapable de lire ses pensées tant j'étais subjugué par sa voix.

    Ce ne fut que lorsque sa voix se tut que je pus enfin parler.



- Et bien, Nynie, pour une fois que je ne te cherchais pas, c'est toi qui m'amène à toi. Dis-je avec un sourire en prenant bien soin,à contre-coeur, de tenir ma promesse en essayant de ne pas lire ses pensées.


    Pour cela, je faisais en sorte de garder mon esprit concentré sur la mer, la laissant faire remonter mes souvenirs. Mais je ne pus en profiter bien longtemps, car une question vint ébranler mes bonnes résolutions.

    Qui avait-elle cherché à envouter pour l'amener ici, puisque ça ne pouvait pas être moi? Je la regardais alors, me forçant à ne pas écouter. Mais l'inquiétude rendait curieux. Elle n'avait tout de même pas osé mettre un humain en danger en l'amenant sur l'île, tout de même? Car là, ce n'était pas tant l'humain qui serait en danger en fait, mais toute la famille. Il fallait penser à Liam et à tout ceux qui contrairement à Orphée, n'avait pas fait le deuil du sang humain.


- Nymlia... Tu n'aurais pas quelque chose à dire? Demandai-je d'un air soupçonneux.


    J'écoutais sans me concentrer, sans l'espionner, juste pour me rassurer. Peut-être cherchait-elle juste à envoûter les biches... Je n'avais jamais chercher à savoir si cela marchait sur les animaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Mer 28 Jan - 12:40

J'attends patiemment. Espérant, croisant les doigts même pour que ma voix me ramène mon January.
Je continue de chanter, par ce qu'au fond je sais que je contrôle quelqu'un.
Je le ressens, lorsqu'une personne a entendu mon chant.
Alors je souris, toujours en espérant. Puisque je sais que bientôt je ne serais plus seule face à l'océan.
J'entends des pas à présent, rapides, rythmés. Déçu je me concentre sur l'eau qui se tient devant moi.
Je reconnaitrai les pas de January entre des milliers, et aujourd'hui, je sais que ce n'est pas la démarche de mon aimé.

Mon intuition s'avère juste, lorsque je vois Andréas arriver devant moi.
Je m'arrête de chanter, j'avais demandé a Andy de ne pas utiliser son pouvoir sur moi.
Je ne pouvais donc pas utiliser le mien sur lui. C'était comme pour le remercier.
Ou tout simplement par ce que je m'en voulait d'aimer un Yswan, je ne sais pas, ou plus.

- Et bien, Nynie, pour une fois que je ne te cherchais pas, c'est toi qui m'amène à toi.

Il sourit, et je sais qu'il essaie de tenir sa promesse. Je commence à être fatiguée de mentir.
Mais je mentirai, encore et toujours, par ce que je ne veux pas déclencher le début des combats.
Je soupire, chose purement théâtrale je le sais. Mais je le fais, par ce que je suis fatiguée.

- Nymlia... Tu n'aurais pas quelque chose à dire?

Quelque chose à lui dire ? Non, je ne saurais même pas par où commencer.
Peut être par le fait que j'ai trahis ma famille. Peut être par le fait que j'aimerai pouvoir pleurer, enfin.
Laisser échapper tout les sanglots d'enfant que je souhaite avoir.
Peut être par le fait que j'aimerai que mon frère me prenne dans ses bras, juste comme ça,
pour me montrer que je ne suis pas une lâche, et que je n'ai pas trahis ma famille.

Mais non, je ne dis rien. Je décide de ne rien dire. Et de simplement laisser échapper un souffle de douleur.
Je le regarde, et finis par détourner la tête. Comment pourrais je lui dire, que je me meurs d'amour pour un Yswan ?
Je ne pourrais pas. Alors je ne le dis pas. Espérant que lui n'écoute pas ce qu'il se passe dans ma tête.
Mon souffle sonne comme le rale d'une bête qui se meurt. Je meurs donc, littéralement.

Mes cheveux volent autours de mon visage, trop longs, tant mieux, il cache mon expression.
Le vent souffle, et l'odeur d'iode se fait plus présente. Qu'elle tentation pour mon Andy.
Il faudrait qu'il comprenne, que l'effet que lui fait l'odeur de la mer, est égal à l'effet que me fait l'odeur de January.
Amoureuse malgré moi, Andréas je t'en supplie, ne m'en veux pas.
Ma cause que je plaide est perdue d'avance, je le sais.
Inquiet de nature, dans quelques minutes le secret éclatera au grand jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
Andréas Spellain

avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Sam 21 Fév - 13:34

    Elle se torturait, ma soeur, elle parlait de trahison. Elle était déchirée et je n'arrivais pas à savoir pourquoi. Ce n'était donc vraisemblablement pas les biches qu'elle voulait envouter.

    Je ne dis rien. J'écoutais vraiment à présent. Je ne devrais pas, mais cette promesse était perdue depuis le début, et Nymlia le savait.
    Si j'avais su fermer mon esprit, je n'aurais pas besoin de me réfugier sur la colline, de temps en temps pour rester au calme. Ils pensaient toujours et j'étais incapable de les faire taire. Ce n'était pas nouveau, j'avais prévenu Nymlia que je n'y arriverais pas.
    Surtout si j'avais l'impression qu'elle ne gérait pas son problème.

    Trahison... Un thème qui revenait dans les pensées de ma soeur un petit peu trop souvent à mon goût.
    Elle soupira et détourna un regard empreint de douleur.
    La trahison se transforma en amour, je n'arrivais plus à suivre. Ses pensées gardaient les mêmes thèmes qu'avant, en fait, ce qui avait changé, c'était leur ton.
    Il était désespéré et non plus déterminé. Elle voulait mourir à nouveau. Aimait-elle quelqu'un qui ne lui rendait pas son amour? Comment cela aurait-il pu être possible? La seule rencontre que Nymlia a faite récemment était avec cet Yswan. Je m'en rappelais bien, c'était le sujet de notre dernière dispute, dans la salle commune. Alors de qui serait-elle amoureuse? Ca n'avait pas de sens.

    Le vent se mit à souffler, emportant avec lui un doux parfum de mer qui me distrait un instant. Cette odeur que j'avais tellement sentie et dont je me privais depuis quelque siècle. Un élan que j'eus du mal à contenir me prit, je devais la rejoindre.

    Mais je ne pouvais pas. Je ne supporterais pas de ne pas me trouver au même endroit que Jane et il était évident que Nymlia avait besoin de moi.
    J'étais frustré à présent, ce qui amenait systématiquement à la colère. Fallait-il vraiment que mon coeur cesse de battre pour m'emprisonner? Je n'avais jamais été aussi peu libre que depuis que j'étais mort. Prison de terre qui m'étouffait, pensées qui persistaient, devoir qui me fatiguait.

    Si Nymlia n'avait pas été ma soeur préférée, cela ferait longtemps que je l'aurais laissée livrée à elle-même. Orphée aurait pu me demander n'importe quoi, je n'aurais rien promis.

    Mais voila, Nymlia était différente de nous autre. Elle était jeune, sujette aux bêtises. Elle avait beau dire le contraire, j'étais sûre que derrière ses airs de rebelles, la petite était très influençable. Le moindre faux pas pouvait lui être fatal, et j'avais l'impression que c'était le cas. Quoi qu'elle ait fait, elle voulait que je lui pardonne, ce qui n'était pas du tout bon signe. Elle ne s'excusait jamais de me faire devenir chèvre, elle ne s'en voulait jamais de me forcer à remplir un rôle dont je ne voulais plus, mais qui me revenait.

    Elle ne s'excusait jamais d'être l'une des raisons qui m'obligeaient à rester, avec la guerre contre les Yswan et Jane.

    Donc si aujourd'hui, et l'autre jour dans la salle commune, elle prenait la peine de s'excuser, alors c'était que quelque chose n'allait vraiment pas. Ma douce Nymlia avait fait quelque chose dont j'ignorais tout et j'en ressentais presque de la colère à l'avance.

    Quoi que tu aies fait petite soeur, dis le moi, nous nous disputerons quand même, que tu t'excuses ou non. Je n'avais pas besoin de Sidonie pour savoir que bientôt, je serais dans une colère noire, lui en voulant d'avoir fait je-ne-sais-quoi, me donnant raison sur le fait que ses bêtises lui avaient causé des ennuis, comme je len 'avait avertis.


- Dis le moi, Nymlia, avant que je ne l'entende.
Intimai-je en regardant son visage caché derrière ses cheveux.


    Je croisai les bras sur ma poitrine dans un geste qui semblait patient mais qui ne l'était pas le moins du monde.
    Je préférais qu'elle me le dise, un aveu valait mieux lorsqu'il n'était pas arraché de la sorte. Je lui en voudrais peut-être moins si je n'avais pas l'impression qu'elle me le cachait. Peut-être, tout dépendait de la nouvelle.
    Vas-y, Nymlia. Parle. J'attends. Et j'entendrais si tu n'ouvres pas la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Sam 21 Fév - 20:26

Le problème dans tout ça. C'est que moi, je n'entends pas les pensées.
C'est que lui va savoir ce qui m'arrive avant même que je puisse m'en rendre compte.
Lui il va le savoir que je l'aime. Plus que ma vie elle même. Mon January.

- Dis le moi, Nymlia, avant que je ne l'entende.

La voila, la requête dont je ne voulais pas. Par ce que finalement l'évidence était telle qu'il fallait que je lui dise.
Voila, où était mon problème. Il fallait que je parle, et tout ce que moi j'arrivais à faire c'était soupirer.
Respirer... Comme une humaine. Ça serait plus simple maintenant, hein, si je n'étais qu'une simple humaine.
Dire que je voulais tellement les bouffer, avant. Et que maintenant je donnerai tout pour être l'une d'eux.

Foutaises. J'égare mes pensées et mes envies. Comment je peux dire vouloir être une humaine ?
Mon January, n'est pas humain... Non il est plus que ça. Et humaine ou vampire, sans lui à présent je ne vivrai pas.
Bon sang, je vais le faire souffrir, mon Andy. Lui en premier... Les autres après.
Renier toute une famille, c'est dur, malgré ce que l'on pense. Plus que dur. Surtout avec Andréas face à moi.

Alors je me retourne, je ne regarde plus cette mer qui nous nargue tout les deux.
Moi par sa liberté. Lui par ce qu'elle l'appelle. Part donc avec Andréas... Une de celle qui te retiens ici t'a trahis.
Je m'excuse tellement. Mais au fond, tu le sais, hein, que je ne peux pas réellement m'excuser de l'aimer.
Il est celui pour qui je donnerai tout. Celui qui me garde en vie et me fait mourir à la fois.

Je regarde mon frère, bizarrement comme si c'était la première fois que je le vois.
Il est grand, mon ainé. Il a l'air si puissant, devant l'océan. Ne te brises pas mon Andy, après ce que je vais te dire.
Je soupire une dernière fois avant de lancer dans une supplique.

Je l'aime...

Rien n'est plus véridique que cette phrase. Je l'aime. Point. Fin de l'histoire. Je suis amoureuse de celui qui m'est interdit.
Je le sais. January le sait. Puisque la réciproque de mes sentiments existe. Maintenant... Andréas l'apprend.
Ou tout du moins il sait, que c'est d'amour que l'on parle. Dans tout les sens du terme.
Cette histoire, c'est une histoire d'amour. Qu'on ne l'oublie pas. January et moi. Andréas et moi. Une histoire d'amour, oui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
Andréas Spellain

avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Jeu 19 Mar - 21:59

    Elle aurait préféré que je ne sache, rien, ma soeur. Ce secret si lourd à porter avait un goût de trahison qu'elle n'était pas prête à avouer, mais qu'il était hors de question que j'ignore, cependant. J'imaginais des choses, j'avais besoin qu'elle dédramatise l'affaire, qu'elle me donne à penser qu'elle faisait tout un plat d'une histoire pas si grave.

    Mais Nymlia ne dramatisait jamais les choses, c'était bien son problème, elle ne voyait le mal dans aucune de ses actions. Pourtant, cette fois, elle jugeait si gravement le sujet qu'elle était même prête à renier l'immortalité pour simplifier sa vie. Et elle soupirait, soupirait encore, elle qui n'en avait pourtant pas besoin. Elle ne soupirait que par théâtralité, d'habitude, car nous n'en avons pas besoin.

    C'était rien de moins qu'une habitude. Il m'arrivait de soupirer quand j'étais en colère, pur réflexe visant à me calmer. Elle soupirait en souvenir de son humanité. Parce qu'elle avait était humaine, un jour, et qu'elle le restait toujours un peu. Mourir ne le lui avait pas enlever.

    Figée dans sa petite crise d'adolescente. Elle restait humaine à cause de ça. Pourtant, elle avait demandé à être vampire, elle l'avait choisi sa vie, sa prison. Elle avait demandé, à la perdre, cette humanité. Et maintenant, elle aspirait à la retrouver. La situation devait forcément être pire que ce que j'étais capable de l'entendre. Et j'en entendais des choses, moi le télépathe.

    Malgré tout ce que pouvait dire ou penser Elliot, je la connaissais par coeur, la gamine. Si elle regrettait son choix c'est qu'il devait être plus que mauvais.

    Je n'étais plus seulement frustré, maintenant, j'étais impatient. Elle jouait le mystère avec la mauvaise personne. Qu'elle parle, je jugerais moi-même de la gravité de sa révélation. Qu'elle avoue, avant que je ne sois trop en colère pour écouter. La colère, montait en même temps que l'impatience, chez moi. Et si ça nouvelle était aussi mauvaise que je ne l'imaginais, alors c'est d'un Andréas calme dont elle avait besoin. Pas d'un pirate qui aurait déjà posé les bases de sa colère dévastatrice.

    Pourquoi me demandait-elle de rejoindre la mer? Comment le pourrais-je? J'étais coincé ici par choix, au fond? J'étais ici parce qu'elle était incapable de ne pas se fourrer dans les ennuis. J'étais ici parce que Jane avait besoin d'être ici. J'étais ici parce que cette famille, au fond, avait besoin que je sois là, en particulier maintenant que la guerre était sur le point d'être déclarée et que j'avais aidé à transformer la Guerre Froide en guerre ouverte.

    J'étais ici, parce qu'apparemment, des erreurs semblaient devoir être réparées. Mais lesquelles? Ca c'était à Nymlia de me le dire.

    Nouveau soupir, un aveu allait suivre.


Je l'aime...

    Je pinçai les lèvres, fronçai les sourcils, ne comprenais pas. Ou plutôt, si, je comprenais, puisque je l'avais déjà entendu dans ses pensées. Ce que je n'arrivais pas à me figurer, c'était de qui elle parlait, et comment cela aurait-il pu être possible.

    Je décroisai les bras et posai les mains sur mes hanches, essayant de rester calme quant au fait que je n'avais pas eu ma réponse. Qui donc pouvait atteindre le coeur d'une vampire qui ne rencontrait personne, à part des biches, et des ennemis? Personne, c'était insensé.


- Qui donc? Demandai-je, me rendant alors compte que je ne respirais plus du tout.


    Dis le moi Nymlia, dis moi quel amour te tortures à ce point pour que tu parles de trahison, de retour à la mortalité ou de séparation. Quel genre d'amour pouvait détruire à ce point? Et que connaissait-elle à l'amour, la jeune vampire. Elle ne devait pas en savoir plus que moi sur le sujet elle qui avait si peu vécu.

    Même moi qui le contemplait chaque jour ne savait pas ce qu'il signifiait. Alors qu'elle parle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Jeu 19 Mar - 22:23

J'étais là assise à soupirer. Sans arrêt.
Je ne me rendais même plus compte que je soupirais.
L'animal que j'étais étais réellement en train de mourir.
Tandis qu'il attendait une réponse de son frère préféré. De son grand frère.
De ce protecteur, qui avait échoué dans sa protection.
Du premier Spellain a craindre qui va comprendre le pire.

Par ce qu'Andréas il est à craindre je le sais. Autant que Sidonie.
Par ce qu'ils sont ceux qui voit ce que le monde ignore.
Abygail à sa cruauté... En fait nous sommes tous des montres, et nous prétendons que nous savons aimer.
Plus que la vie elle même. Mais comment pourrions nous réellement l'aimer cette vie ?
Alors que cette éternité est une rengaine perpétuelle. Qu'ils regardent tous, les vampires.
Regardez comme ils sont capables d'aimer.

Qui donc?

Deux solutions s'offrent à moi. Encore une fois. Le mensonge ou l'honnêteté.
Je me lève. Lentement, je n'aime pas ce mouvement, mais je le fais par ce qu'aujourd'hui je suis épuisée.
Des souvenirs de la nuit passée me reviennent. C'était si simple, quand j'étais dans les bras de January.
C'est si dur aujourd'hui de regarder les bras de mon frère se poser sur ses hanches, dans un geste impatient.

Je sais mentir, je l'ai fais plus d'un fois. Avec Orphée, Enola...
Mes fuites entrainaient les pires mensonges.
Et Andréas le savait toujours, mais la plupart du temps, il ne disait rien. Et gardait un œil sur moi.
Bon sang Andy, si tu savais comme j'appréhende de te le dire.
Je te promets, que ma lenteur n'est pas étudiée. Réellement pas.

Je passe ma main dans mes cheveux, attrape une mèche et l'entortille autours de mes doigts.
Je ne vois plus mon frère, et mes pensées repartent.
J'allais lui dire qui j'aimais. J'allais lui dire, et le briser. Ou alors le faire s'animer.
Ca aussi, c'est au choix, apparemment. Reste à savoir ce qu'il choisira.
Ma main lache mes cheveux, ils paraissaient plus beaux, lorsque mon aimé les caressé.
Oui, beaucoup plus beaux.
La princesse Nymlia se transforme en sorcière, en monstre.
Je serais horrible aux yeux de mon frère, dans quelques minutes. Non secondes... Non maintenant, en fait.

J-January.

Son prénom rend mon acte réel. Oui, je suis tombé amoureuse de lui.
Oui, il m'avait rendu vivante. Oui, oui, et oui. Rien n'est plus vrai que cela.
Je suis amoureuse de celui qui m'est interdit. Gentille Nymlia amoureuse. Abattras-tu l'animal Andréas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
Andréas Spellain

avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Sam 1 Aoû - 20:39

    J'en ai assez d'attendre, je suis fatigué et impatient. Je n'aime pas entendre les pensées en général, elles me fatiguent, elles ne se taisent jamais. Mais ce pouvoir me tue encore plus lorsqu'il ne m'aide pas à connaitre la vérité, surtout lorsqu'elle est grave. aujourd'hui plus que jamais, ce pouvoir devrait être utile et il ne l'est même pas. Finalement, je préférerais avoir l'esprit fermé que de subir ça. Parce que j'ai le pouvoir de la libérer de ce fardeau, ma Nynie, mais je n'y parviens pas. L'impotence me frustre, l'impuissance m'énerver et les mystères m'impatiente. Vas tu te décider à parler, au lieu de m'imposer des images trop floues pour que je les comprenne?

    Rien que de savoir qu'elle est amoureuse, je sens des bouffées de colère me prendre. Je ne suis pas un ange, je n'accepte pas les contrariétés et ne les encaisse pas comme ma Jane. Elle aurait eu la patience dont je ne suis pas capable de faire preuve. Elle aurait pris Nymlia avec des pincettes, ne l'aurait pas fait se sentir aussi mal. Mais je ne fais que lui rendre ce qu'elle me fait subir. Plus elle attendra, plus je la presserai. Je dois savoir à quel moment j'ai assez relâché ma vigilance pour qu'elle ait eu le temps d'aller dans le monde des humains et et de tomber amoureuse.

    Je pensais pourtant accomplir ma mission, j'étais si sûr de moi. Quand elle partait, je pensais la retrouver assez vite pour qu'elle n'ait pas d'ennuis. Mais non, même moi, elle m'a déjoué. Mon ego en prend un coup, mais ce n'est rien fasse à ce qu'elle prédit me faire subir ensuite. Elle bouge lentement, mes yeux se plisse. La sentence va tomber. Qui aimes-tu?


J-January.

    Je ne réagis pas. Je crois que mon inconscient me bloque lui-même l'accès à la vérité. Elle ne peut pas être ce que je crois avoir entendu. Non, mon esprit dérangé a transformé le son qui est sorti de la bouche de ma soeur. Elle ne peut pas être tombée amoureuse d'un Yswan. Pas elle, pas ma petite soeur préférée. Cette gamine entêtée jurait tantôt qu'elle les tuerait tous. Elle ne peut pas être amoureuse de leur enfant le plus dangereux. Encore moins maintenant que la guerre est déclarée.

    Et pourtant, les images m'assaillent, elle est réelles sa trahison, je la vois dans sa tête. Ces images me rende dingue, je crois que mes yeux se sont écarquillés d'horreur. Je ne sais plus vraiment ce que je ressens, mais rien n'est positif dans mes sentiments, en témoignent mes tremblements de colère. Une envie de tuer me prends, la colère et forte. J'attrape Nymlia par le cou.


- Espèce d'imbécile! Je lui crie. Tu n'as vraiment rien trouvé de mieux pour détruire cette famille!


    Je la relâche. Le dégoût prend le pas sur la colère, toujours présente néanmoins. Dans le fracas de mes pensées toutes plus meurtrières les unes que les autres, je n'entends plus les siennes. Elles se mélangent, s'entrechoquent et se battent comme j'aimerais le faire physiquement. Je n'ai plus rien à faire de ses remords, plus rien à faire de ses excuses. De tous les actes plus immoraux les uns que les autres qu'elle aurait pu commettre, celui-ci est le pire qu'elle aurait pu nous faire subir. Elle nous a trahi. Je n'éprouve plus une once de pitié pour elle, et l'affliction dans laquelle elle semble être me parait tellement faible, face à celle qu'elle devrait ressentir.


- Comment as-tu pu? Je crache cette question comme un venin, le regard méprisant et les mains tremblant toujours.


    Je ne voulais pas respirer, pas à proximité de l'océan. Pourtant, dans ma colère, j'en oublie où je me trouve et inspire une longue bouffée d'air iodée. Une torture de plus dans cette après-midi. Une après-midi qui restera sûrement à jamais dans ma mémoire comme celui où j'ai perdu ma soeur au profit de notre pire ennemi.


- Te rends-tu seulement compte de ce que tu as fait, Nymlia Spellain?


    Oui, je sais qu'elle s'en rend compte. Et pourtant, je trouve ses sentiments à ce sujets tellement en dessous de ce qu'elle devrait ressentir, moi qui les trouvais si fort quand j'en ignorais leur raison.

    Et dire que je l'aimais comme une vraie soeur, si tant est que je sois capable d'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   Dim 16 Aoû - 14:40

    J'attends n'importe qu'elle réaction de sa part. Et le pire, c'est que je sais que ma sentence sera terrible. Sera-t-il celui qui signera la fin de Nymlia Spellain ? S'il pouvait le faire, peut être que ça m'arrangerai ... Comme ça, je n'affronterai pas Orphée. Je ne veux pas, affronter Orphée; Et pourtant, j'assume ce que j'ai fais. C'est bien ça le pire, Andréas, c'est que tout ça, je ne le regrette pas. J'aime January comme je n'aurai jamais cru. L'amour est tellement fort mon frère, je comprends maintenant, ce que vous me racontiez lorsque vous en parliez avant. Je comprends. Peut être que finalement, j'attends qu'il soit heureux pour moi. Mais il ne faut pas que je me voile la face. Andréas ne sera pas heureux pour moi. Non, surtout pas après une telle trahison de ma part.

    Je le regarde s'anime, j'aurai pu l'esquiver. Utilisé cette rapidité que mon espèce a pour caractéristique pour éviter sa main qui vient enserrer mon cou. Oui, j'aurai pu l'éviter. Mais je sais de quoi je suis accusée. Je me sais coupable, alors je le laisse se déchainer. Je me suis égarée en pensée juste avant. Mon frère ne m'achèvera pas. Même dans sa colère il tient à moi. Alors vas-y, Andy, si c'est le prix à payer pour aimer January, je survivrai aux milles souffrances que je te sais capable d'infliger.

    - Espèce d'imbécile! Tu n'as vraiment rien trouvé de mieux pour détruire cette famille!

    Sa main relâche mon cou, et je ne peux m'empêcher de ne pas être d'accord avec lui. Je n'ai pas détruit ma famille. Je suis tombée amoureuse. Pourquoi Andréas ne le voit pas ? Ce n'est pas un caprice d'enfant, c'est des vrais sentiments. Plus fort que je n'aurai jamais pu le penser. Je l'aime, plus que la vie elle même. Plus que mon éternité. Plus que cette envie de sang humain, je ne veux même plus mordre. Je veux juste être avec lui, a jamais rassasier d'un amour trop parfait.

    - Comment as-tu pu?

    Comment est ce que j'ai pu ? Il me demande ça, comme si j'avais tout calculé. Mais non, je refuse. Je refuse d'écouter ses paroles. Hypocrite. Lui mieux que quiconque devrait comprendre. N'a-t-il pas laissé l'océan pour s'enfuir avec une famille de vampire, par amour justement. Son équipage l'a-t-il accusé de haute trahison parce qu'il l'aimait, Jane ?

    - Te rends-tu seulement compte de ce que tu as fait, Nymlia Spellain?

    Je n'ose plus croiser son regard, à présent. Je me contente de regarder l'océan, en fermant les yeux parfois. Je veux pleurer, je veux pleurer Andréas. je te promets que j'en ai envie. J'aimerai tellement, juste pour te montrer. En être capable, être la première vampire à verser une larme. Et tout ça par amour. Que tu vois, comme je t'aime, mon grand frère. Mon protecteur, mon ami. Pourquoi tant de haine envers moi seulement parce que je n'ai fais que refaire les même chose que tous ceux de la famille ont déjà fait ?

    N'ait-on pas sensé être heureux lorsqu'une personne tombe amoureuse ? Pourquoi faut-il que se soit toujours différent pour moi ? Nymlia n'a pas le droit de sortir. Nymlia n'a pas le droit de mordre un humain. Nymlia ne participera pas à la guerre. Et maintenant, Nymlia ne tombera pas amoureuse ? Mais, si, tout simplement si. Nymlia est tombée amoureuse. Comme n'importe qu'elle personne de cette famille. Doit-on tuer la bête pour ça ?

    Peut être, je ne sais pas. Je me sens coupable. Et en même temps soulagée. Je ne suis plus la seule a porter mon secret. Andréas le partage avec moi. Et maintenant, quoi ? Qu'est ce qu'il se passe dans notre éternité si fragile ? Il part, court, vole presque pour aller dire à Orphée ce que j'ai fais ? Ou plutôt ce que je fais ? J'aimerai savoir ce que mon frère pense, avoir son pouvoir, le temps d'un instant. Juste pour être capable de comprendre ce qu'il se passe dans sa tête, et ce que ses sourcils froncés signifie.

    J'ai peur et mal à la fois. Va-t-on m'enfermer dans une tour afin que je n'en sorte plus jamais. Et January va-t-on l'abattre juste parce qu'il m'aime ? Et maintenant que j'y pense, ce n'est pas lui le coupable, dans le fond. C'est moi. C'est moi, qui me trouvais sur la plage, à chanter. C'est moi qui me sentais seule alors je l'ai forcé à venir me rejoindre. Amour me pardonneras-tu mon erreur ? Si je n'avais pas fais ça, rien de tous ça ne serait arriver.

    Alors voila, je me sens coupable, à cause de ma famille. Mais je me rends compte d'autre chose, c'est moi sans être moi. Pourquoi m'avoir enfermé dans ce château ? Pour me protéger ? Pour me prouver leur amour ? Pour me priver du monde extérieur ? Peu importe, mais le coupable, n'est pas moi ... Non, pas moi. Je n'ai fais que tomber amoureuse de la perfection incarnée. Doit-on réellement me blâmer pour ça ? Je n'en sais rien, réellement rien. Que quelqu'un m'aide, Andréas ...

    - Oui. Je lance tout simplement, la voix neutre, non tremblante, tellement qu'elle me surprends moi-même par son assurance. Mais l'amour n'est jamais une erreur.

    Jamais, puisque même lui, le pirate sanguinaire, y a succombé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélation. [Andréas&Nymlia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélation. [Andréas&Nymlia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'évêque Pierre André Dumas réclame le renvoi du CEP
» Contre la délation
» 7 - La Grande Révélation
» La mort d'André Gorz
» Unies par une glace - PV Clara & Andréanne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever&Always :: |- Blop -| :: |- Archives Forever and Always version un -|-
Sauter vers: