Forever&Always


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 |- Forever and Always - [Nymlia]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: |- Forever and Always - [Nymlia]   Sam 22 Nov - 20:24

M'introduire sournoisement chez un ennemi n'est pas une pratique à laquelle mon quotidien est accoutumé.
Mais l'habitude s'installera, l'immensité du temps est assez flexible pour me le permettre. Pour elle.
Je découvre tellement de notions nouvelles que cette impression alors douce s'intensifie.
Ma vie commence tout juste. Et je vais la passer avec une morte.

Bien qu'apparement mortifère, notre amour est si vif qu'il en serait douloureux.
Elle réveille en moi tout ce que je pensais à jamais perdu, et m'offre la découverte de sentiments nouveaux.
Un cadeau. Un pur présent que je chérirai à jamais.

Sans bruit, sans froisser la moindre feuille, je cours de cette déambulation muette jusqu'à atteindre enfin l'enceinte de leur demeure.
Un frisson parcoure mon corps d'adolescent. Spellain.
D'un geste que l'on qualifierait de sournois, je bondis de plusieurs mètres pour enfoncer le bout de mes doigts dans le granite de leur mur lisse.
Si seulement ceci m'arrachait une douleur quelconque... peut-être réaliserais-je que je franchis un interdit. A nouveau.

J'atteins sans mal un balcon sur lequel j'abats chacun de mes pieds.
J'ignore à qui appartient la pièce cachée par ses immenses fenêtres.
Mais peu d'alternatives s'offrent à moi.
Je hais son propriétaire, ou l'aime à en mourir.
Les nouvelles règles incluent une magnifique option.

Le bruit de quelques pas se heurte à mes tympans accrus par le bourdonnement des battements de mon cœur.
Je gèle mes mouvements, coupe mon souffle et attend. Qui sait où cette escapade me mènera.
Je m'introduis dans la pièce vide, une odeur insalubre m'agresse. Inattendu. Je ne m'éternise pas et retourne au balcon.
De nouveau, mes doigts trouvent la roche qu'ils abiment et je m'approche d'une seconde fenêtre, ornée de barreaux.

L'écho d'une voix cristalline, pure et délicieuse, me frappe et son impact presse mes mouvements.
Je connais cette voix, je sais maintenant. Plus rien ne me sépare d'elle sinon trois bouts de fer.
Je détache une de mes mains du mur et, du bout des doigts, m'empare de la ferraille que j'attire doucement à moi.
Aucun bruit n'accompagne la mort des barres, je les couche sur le rebord de sa fenêtre que j'aimerais mettre en pièce.

Je pousse les battants et bondis dans la pièce, un soupire accompagne mon entrée.
Elle est là. Elle est ma Nymlia. Ma mémoire me fait défaut, il semblerait qu'elle soit plus belle encore que la dernière fois.
Est-ce seulement possible ?
Sa perfection heurte mon âme qui se croyait malmenée quelques secondes auparavant.

Son visage s'offre à moi, je le caresse des yeux avant d'esquisser un pas dans sa direction.
Que dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Sam 22 Nov - 21:04

Un seul et unique mouvement, répétitif, ennuyeux, banal, je le hais, je brosse mes cheveux beaucoup trop long inlassablement, devant ce miroir qui me renvoi le reflet de celle que je suis.
Une morte.

_There were nights when the wind was so cold
That my body froze in bed
If I just listened to it
Right outside the window.


Cette évidence m'énerve, je ne veux pas être morte, je veux vivre, vivre pour lui.
Je veux être vivante pour pouvoir frissonner lorsqu'il me touche.
Je continu à me brosser la même mèche de cheveux. Mon regard bleu se tourne vers la fenêtre de ma chambre, je soupire, voyant encore une fois les barreaux qui y étaient accrochés.
« _C’est pour ton bien Nymlia chérie, crois moi… »

Orphée n’a aucune idée de ce qui est bien pour moi.
January est la seule chose qui soit bien pour moi, une bouffé d’oxygène dans mon corps qui n’en ressent pas le besoin, pourtant l’évidence était là, j’avais besoin de lui, plus qu’autre chose.

_I finished
crying in the instant that you left
And I can't remember where or when or how
And I banished every memory you and I had ever made.


Je replonge mon regard dans le mien, celui que le miroir me renvoie, pourquoi January prétend t-il m’aimer ?
Je suis si banale, horrifié par l’effet que me provoque mon reflet, hésitante je rapproche lentement une de mes fine main de la glace, mes doigts entre en contact avec l’objet dur. Je dessine mes traits, je suis figé dans cette apparence de petite fille.
Je suis morte à dix sept ans, et pour la première fois de ma vie je le regrette.

Je jette ma brosse a cheveux de rage à côté de moi.

_If I kiss
you like this
And if you whisper like that
It was lost long ago
But it's all coming back to me…


Un bruit stoppe net ma concentration sur moi-même.
Il était là.
Devant moi, tel un ange trop parfait pour être amoureux d’un monstre comme moi.
Nul besoin de parler, sa présence ici est si incroyable que pour l’instant je ne veux pas gâcher ce moment par des paroles qui n’en valent pas la peine.
Je me rends compte alors que le temps que j’avais passé loin de lui avait été si long, il m’avait tant manqué.

Je me lève de ma chaise, lui souriant, dans un élan impatient que je ne me connaissais pas je m’approche de lui, et sans qu’un mot ne puisse sortir de sa bouche, je plaque mes lèvres sur cette dernière, lui donnant le baiser le plus passionné que je pouvais.

Il m’avait manqué, je l’avais pour moi à présent et je ne voulais pas perdre un seul instant, ma fougue m’entraine, je passe mes mains autours de lui, la droite emmêle déjà une de ses mèches de cheveux.

Une chose est sure, ce n’est pas un miroir qui me rendra vivante.
Vu que vivante, je l’étais seulement dans ses bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Sam 22 Nov - 21:31

Et si la Terre arrêtait de tourner ? Si la lune stoppait sa course ?
Là, maintenant, nous figeraient-ils dans une pièce qui peine à contenir nos sentiments réciproques ?
Je n'ose croire que l'immortalité m'offre une contemplation perpétuelle de son être...

Elle se lève et, dans une seconde qui me semble durer plusieurs minutes, je me laisse submerger par le manque.
Nymlia me manque, j'ai besoin de la sentir, respirer son parfum naturel, laisser courir mes doigts sur sa chaire.
Elle est devant moi, un mètre ridiculement provocateur me sépare d'elle et de la faim que je nourris à son encontre.
Nous sommes là, réunis. Et pourtant, elle continue à me manquer. J'ai besoin.
Aussi sur que je suis à elle, j'ai ce besoin intarissable d'être en possession de son être.

Mon cœur est mit au supplice lorsqu'elle tue la première la distance qui nous sépare.
Le manque se tait, s'amenuise, elle l'anéantit. Je l'accueille au creux de mes bras et ses lèvres trouvent les miennes.
J'aimerais mourir dans ce baiser, m'évanouir dans sa passion, n'être, et à jamais, autre que la démonstration de notre amour.
Dévorateur.

Le besoin ne diminue pas en intensité. J'essaie de combler le moindre de mes sens mais la passion prend le dessus.
Son parfum m'enivre et achève de me rendre fou, la douceur de sa peau excite les battements de mon cœur affolé, la vision de son visage si près du mien coupe le moindre mes muscles, les abime et ridiculise leur puissance, le gout de ses lèvres confirme l'existence du divin sur terre, je ne vivrai que par lui, et l'écho de son chant évanoui continue à résonner en moi comme la plus douce des symphonies. Je suis né pour vivre cet amour.

Inutile de lui dire qu'elle m'a manqué, que chacune des secondes qui m'a tenu éloigné d'elle fut le plus malsain des supplices et que je crois mourir chaque fois que son prénom effleure mes pensés...
Son souvenir hante constamment mon esprit et ainsi, j'ai ce sentiment de mourir à petit feu.
Cette sensation disparue est un délice, je me sens mortel. Vivant. Tout est possible.

Le temps nous serait presque compté. Ainsi, je ne la libère pas de mon étreinte que je resserre.
J'emprisonne mes bras autour de sa taille, la serre à l'en étouffer. Mais elle ne le peut... et j'en profite.

La violence de mes sentiments aimerait trouver son écho dans mes gestes envers elle.
Je pourrais la détruire dans ma fougue. Mais elle est forte et je n'abandonnerai pas.

- Parle-moi, je murmure au creux de son oreille.

N'importe quel mot suffira à combler cet instant qui tient indéniablement du magique.
La lune exhausse mon souhait et stoppe sa course folle, le temps n'est plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Sam 22 Nov - 21:51

Il chante à mon oreille, et je m’émerveille de redécouvrir ce son que j’aimais tant.
Et alors qu’il me demande de parler tout mon être hurle déjà la phrase, si petite soit elle que je vais prononcer.

Je reste dans ses bras tandis que mes prunelles fixent les siennes, ce moment est parfait, que le monde s’arrête maintenant n’a aucune importance, j’étais avec Lui, c’était ça le plus important.

Qui l’aurait vraiment cru ?
Que moi, Nymlia Spellain, celle qui était destinée à vivre seule son éternité, oui, cette même Nymlia se trouvait ici, dans sa chambre dorée, ici dans son château enchantée devant celui qu’elle voulait plus qu’autre chose, celui qu’elle désirait.

Non, personne ne l’aurait cru.

Il m’avait tant manqué, je ne sais même plus combien de temps je ne l’avais pas vu, combien de secondes ? Combien de minutes ? Combien d’heures m’avaient séparé de mon bien aimé ?
Je ne sais pas, je m’en fichais.

Encore une fois l'envie me prends de l'embrasser, de le toucher, de le sentir m'aimer comme moi je l'aime...

Et comme une évidence je le comprends enfin.
Finalement la réalité n’a rien de dure, c’est effrayant certes, mais c’est là. Simple, doux, puissant, comme une vérité ancienne, comme une légende ancestrale, comme un secret que j’allais enfin dévoiler. Je n’y peux rien, je ne peux pas me battre contre mes sentiments, ils sont trop fort, et doivent sortir de moi, hurler a quel point je me suis éprise de lui.

Je le contemple, sa beauté me surprend encore, et ses yeux ne lâchent pas les miens, ou bien peut être que se sont les miens qui ne lâchent pas son regard perçant…
Est-ce que je lui donne autant de bonheur que lui me donne ?
Est-ce que c’est seulement possible ?
Je l’espère tant…

Je lui souris, bien décidée, j’approche ma main vers sa joue, lui caresse, sa chaleur est si rassurante, j’aurais pu lui dire à la seconde même où il s’est approché de moi sur la plage, mais aujourd’hui c’était encore mieux, c’était le moment.
Je n’ai à présent plus peur des miens, je prends la décision de lui souffler, de lui chanter enfin.

_Je t’aime January…

Voila mon amour, parle à ton tours, ta voix me tiens, je veux l’entendre, l’entendre pour continuer d’avoir une raison d’exister.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 23 Nov - 1:58

J'ignore le temps qui court, je ne compte plus les secondes mais le nombre de mouvements délicieux de ses mains douces qui glissent sur moi. Le soleil et sa chaleur paraissent si pales en comparaison de sa beauté éblouissante. Elle éclipse tout simplement la banalité du monde qui est le sien. Surnaturelle dans bien des sens.
Bercé dans ses bras, j'ai l'impression d'entamer une danse qui ne regarde pas le monde.
Rien qu'elle et moi. Ici et partout ailleurs. A jamais à nous.

Je me languis patiemment d'entendre sa voix.
Qu'importe le mot qui franchira ses lèvres, je serai comblé.


_Je t’aime January…

Soufflé, je détache son visage du mien et l'emprisonne entre mes paumes.
Ces yeux ne mentent pas, clament la même chose que ses lèvres.
Elle m'aime. Me le dit. Ma Nymlia...
Et dire que je pensais connaitre la quintessence de la vie un instant auparavant...
Je ne serai jamais véritablement un homme mais je m'approche de cette maturité aujourd'hui.
Amoureux, je traverse cette aventure qui fait de moi un homme grandit. Elle sublime la moindre partie de moi.

Et, une fois encore, elle stimule chacun de mes sens, les régale.
Addictive, sa présence est une véritable drogue.
Je refuse de la laisser s'en aller un jour.
Je suis amoureux fou de ma vie.

Je dépose un long et doux baiser sur son front glacé.
Son contact, bien qu'ininterrompu, m'électrise.
Si je pouvais émettre un souhait, je désirerais ne mourir jamais.
Être pour toujours sien. Et dire que cette chance nous ait déjà accordée.
Existe-t-il bonheur plus entier ?


- Merci, Nymlia.

Merci pour hier, aujourd'hui et demain.
D'exister et d'être là. D'offrir ton cœur au mien.
Je t'aime, et je t'aimerai.
Pour toujours et à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 23 Nov - 11:44

Merci ?
Mais merci pourquoi mon amour ? C'est moi qui devrais te remercier, pour tous tes gestes, pour toutes tes paroles, pour le lien qui nous unis.
Oui, je devrais te remercier pour ton amour.

Ce lien est trop puissant, je ne le contrôle pas, je ne le contrôle plus, l'ais je déjà contrôlé après tout ?
Non, mon être cris famine, j'ai faim de lui, la folie me posséderait elle totalement pour que je désire quelque chose d'aussi fou ?
Soit, si c'est la folie qui m'emplis je veux bien la supporter juste pour passer ses quelques moments de bonheur avec mon aimé.

Je suis imprégnée, fascinée, en totale admiration devant cette personne qui m'aime autant que je l'aime, mes idées de sang humain s'envolent, je ne veux plus que lui et rien d'autre, si même je pourrais ne plus me nourrir d'animaux cela me conviendrais, je n'ai besoin que de lui, un besoin vital et puissant.
Me nourrir rien que de ses baisers et de ses caresses.
Là est mon plus grand souhait.
Qui pourrait exaucer mon vœux ? Que je le trouve à l'instant pour lui prier sans cesse que ma seule nourriture repose sur les lèvres de mon beau January.

Un expression de peur se pose enfin sur mon visage, mon aimé ne devrait pas être ici, s'ils le savaient ils le mordraient, jusqu'à arracher chaque membre de sa peau, même s'il se veux fort, une quinzaine de Spellain devant lui... Pourrait il résister ?

J'embrasse ses lèvres, son cou, la passion me prend encore, il faut que je m'arrête, que je l'avertisse que les autres seront sans pitié s'ils le voyaient ici.
A regret j'interromps mes baisers passionnés. Je m'amuse avec ses cheveux, avant de reposer mon attention sur mon but premier, lui dire que les autres ne trouveront pas qu'il est à sa place en ces lieux.
Alors que moi, je pense que justement aucun autre sol sur terre ne mérite d'être foulé par ses pas.

_January, tu ne devrais pas être ici...

Je ne peux même pas finir ma phrase, trop avide de retoucher son corps.
Même si tu ne devrais pas être ici, je m'en fiche, nous nous moquons des interdits, reste avec moi.
L'égoïste que j'étais désirait qu'il reste ici dans ma chambre, à jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 23 Nov - 18:53

Emplit d'une rage soudaine, écho de mon besoin vital de son être, je me languis.
Je ne sais de quoi, mais je sais de qui. Mon amour... L'horizon se dessine pour nous.
Une once d'horreur illumine son regard pendant un instant, mon cœur réagit.
Je lis la panique sur ses traits et mes muscles se tendent instinctivement.
Quelles réflexions ont-elles guidés son esprit sur une voie apparemment dangereuse ?


_January, tu ne devrais pas être ici...

Je souris dans mon attendrissement.

- Je ne devrais pas être amoureux de toi, non plus.

Quelle idée... Combien de temps encore mon cœur aurait-il supporté cette torture ?
Être tenu éloigné d'elle est ce qui se rapproche le plus de la mort dans cette vie.
Et ma réplique abime l'atmosphère qui s'était installée si doucement...
Je ne devrais pas l'aimer. Je suis né pour la haïr, ainsi que son nom, et même sa race.


- Et pourtant...

... je pourrais peut-être essayer de repousser ces sentiments inconnus, si je voulais...
Mais le chagrin que me cause l'idée même d'être dépourvu de son amour ridiculiserait ma force.
Pour la première fois de ma nouvelle vie, je ne combats pas. Je refuse de me battre, en symbiose avec le temps.
Je laisse filer, bercé par les battements irréguliers de notre cœur. Je n'engagerai pas de lutte contre l'amour.

Ma phrase, laissée en suspend, trouve son refuge au creux de ses lèvres.
Et pourtant. Tout se résume ainsi. Nous braverons tous les interdits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 23 Nov - 20:21

Mes baisers continuent, non se sont les siens qui continuent... Les notre.
Je l'aime, il m'aime, quoi demander de plus ? Rien, je n'avais absolument besoin de rien tant qu'il était avec moi.

Je continu de l'embrasser, cette passion m'étais étrangère avant, je ne savais pas qu'autant de désir pouvait brûler en moi. Je passe mes mains délicates sous son t-shirt, son cœur s'emballe comme jamais, je souris heureuse de lui provoqué une accélération cardiaque.
Son cœur m'appartient, non je me méprends son cœur est le mien.
Pour toujours et à jamais.

Mes doigts glacés parcourent lentement toutes les courbes que peut faire son torse chaud, pourquoi n'ai je pas une température élevé moi aussi ?
Préférerait-il que ma température augmente ? Ou bien faute de mieux qu'elle soit tempérée et non glaciale ?

Mes gestes s'arrêtent d'un coup lorsque j'entends des pas.
Qui ?
Qui ose venir me voir alors que je partage le plus beau moment de ma vie avec celui qui était ma vie.

Je regarde January apeuré. Ils vont le brisé mon ange.
Le suppliant du regard, je prends conscience que je vais lui demander de faire quelque chose qu'il ne va pas apprécier.

_Mon beau, mon ange, mon amour, pour moi s'il te plais caches toi.

Venais je de signer la fin de mon histoire ? De notre histoire ?
Je n'ai pas le temps d'y réfléchir plus, mes pensées sont coupées par l'entrée fracassante d'Andréas dans la chambre.
Je me retourne, mes cheveux volent autours de moi, dans une lenteur exagéré que je n'approuve pas, je vivais un ralentis d'une danse que je ne contrôlais plus du tout. une danse incomplète.
Il me regarde soucieux.

Mes pensées, mes désirs étaient ils si fort pour que mon frère les entendent ?
Croisant les doigts je pris pour qu'il ne soit là que par pur hasard.

_Pas ce soir Andréas...

Je n'ai pas la force de me battre avec toi ce soir Andy.

Je ne sais pas si mon frère m'écoute réellement, il a l'air d'humer ma chambre, l'odeur de January est elle si forte ?
Pour moi, elle est si douce...
Je soupire.

Tu n'as pas compris ?

Mon frère me fait un signe de la main, s'exécutant et sortant de ma chambre, désolée mon Andréas de t'infliger ça, je t'aime, n'oublie jamais.

Je me retourne, troquant le ralentis pour la vitesse, je voulais voir où était mon aimé, et le plus important, je voulais voir sa réaction.
M'aimerait il toujours ? Alors que je l'avais forcé a s'incliner devant un Spellain.
Comment en quelques minutes l'atmosphère avait pu tant changer ?
Le désir, l'envie, le bonheur.
La haine, la colère, la peur.

Mon visage se tord dans une grimace, je dois être horrible, morbide et triste.
Rectification, je dois ressembler à un monstre.
Ce que je suis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 23 Nov - 21:42

Insoutenable, la chaleur de nos effusions m'oppresse.
Je brule de cette douce torture qui me malmène.
Nymlia laisse alors courir ses doigts frais sur mon torse.
Le soulagement est immédiat, il éveille un autre mal.
Torture plus délicieuse s'il en est, mon cœur s'affole.

En proie à une vague de frissons, je savoure l'instant.
Affamé de son corps, je ravirai la moindre partie d'elle.
La passion m'étourdit, je ne maitrise plus aucun de mes gestes.
Mes sens régalés se développent à nouveau, je ne jure plus que par elle.

Soudain, le tonnerre gronde. Le ciel se voile, mon monde se fissure.
Un Spellain erre dans les couloirs, se dirige vers nous.
Surpris, je guette l'expression de Nymlia qui se trouve être le reflet de la mienne.
L'excitation se dédouble, mes tempes sont endolories. J'appréhende délicieusement.

_Mon beau, mon ange, mon amour, pour moi s'il te plais caches toi.

L'ère que je croyais fissurée se brise alors pour de bon. Foutue.
"Cache-toi" est tout ce que je retiens. Quelle lâcheté serait la mienne... ?
Elle m'anéantit d'un coup qui arrache mes espoirs et maltraite mes sentiments.
Me cacher... A-t-elle conscience de la petitesse de l'acte qu'elle me demande d'accomplir ?

Soumis à son regard effrayé, j'obtempère. Chaque chose en son temps. Temps révolu.
Je prends fermement appui sur mes pieds avant de lui lancer en dernier regard presque dégouté.
Avec la grâce et la rapidité empruntées aux félins, je m'engouffre par la fenêtre dans un bond.
Mes doigts retrouvent leurs positions anciennes contre la roche abimée. J'écoute, ne pense plus.
Il ne m'est pas difficile d'entendre l'échange qui a lieu a l'intérieur de la pièce, son sens m'échappe néanmoins.
La porte claque, signal d'une atmosphère nouvellement installée. La colère entache ma vue.

Je tends mes bras et me retrouve à la place qui était la mienne avant l'intrusion malvenue.
Nymlia se retourne, je ne prends plus la peine de déchiffrer l'expression de son visage divin.
Je ne vois rien, n'entends plus. Je suis sali, elle ne comprend pas... Je suis trahit.

Je lutte contre la rage qui m'enivre, me contrôle pour la maitriser, à défaut de la neutraliser.
Je garde la colère pour plus tard, la déception prédomine. Mes poings se tendent, j'en tremble.
Je hoche la tête comme un fou furieux, à peine conscient de mes propres actes.


- Me faire fuir ?... je crache entre mes dents d'une voix morte.



Dernière édition par January Yswan le Lun 1 Déc - 13:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 23 Nov - 22:59

Sa voix me trouble, elle n'est pas celle que je connaissait, non, elle ressemblait trop à une voix éteinte, sans vie, j'en tremble tout comme lui.
Moi de peur de le perdre, lui de colère d'avoir ainsi perdu une bataille que je n'avais pas demandé.

Fuir, c'était exactement ça, je lui avait demandé d'être lâche, en étant consciente que ça le vexerait dans sa fierté.
Et puis un Yswan rêverait toujours d'une altercation avec Spellain, j'avais été stupide mais je ne le regrettais pas.
La perte d'Andréas m'aurait été aussi dure que de le perdre lui.

Je me rapproche de lui, avec une lenteur parfaitement étudié, j'avais peur qu'il ne s'enfuit pour ne plus jamais revenir.
J'entrerais alors dans une guerre infernale contre lui et les siens, et contre moi même, lutter contre mon amour pour avoir à le détester.
Non, je refusais, cette idée me tuait, une seconde mort plus lente et plus douloureuse que la première.

Posant ma main doucement sur sa joue, je cherche son regard en vain.
Aveuglé par la colère il ne me voit pas, plus.
Je baisse mon regard, j'en pleurerais, si je pouvais.

Regarde moi mon ange, ne me laisse pas dans un état tel que le mien.
Parle moi, dis moi, hurle moi dessus même s'il le faut.
Je survivrais, mais cette idée que m'impose mon esprit m'effraie.
January me laissant.
Stupide idée, que je ne veux pas permettre.

De toute façon, j'ai beau retourner la situation en tout sens, la question famille se devait d'être abordé...
Un jour ou l'autre.

_Tu voulais faire quoi d'autre ?
Te battre ?
Alarmer tout le château ?

Je baisse le regard.
Je n'étais pas prête pour une bataille, je ne voulais pas encore révéler au monde que je l'aimais.

_Tu voulais, non, tu veux quoi January ?

Pas prête, et je le traite lui de lâche ?
Le fait est là, c'est moi la lâche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Lun 1 Déc - 14:20


Étourdit par le bourdonnement intempestif des battements de mon cœur, je me sens tenté de l'arracher.
Et dire que j'en ai la force... Pourrais-je toujours pensé, mon cœur dans la main ?
Elle me touche, me parle, me tue. Elle m'anéantit, achève le peu de raison qui demeurait.

_Tu voulais faire quoi d'autre ?
Te battre ?
Alarmer tout le château ?


J'aimerais ôter sa main de mon visage, son contact m'électrise, embue mes songes.
Évidemment, j'aurais voulu me battre. Abimer un peu un vampire, par respect des miens.
Mais au nom du lien qui me lit à elle, je ne le peux, n'en est presque pas le droit.
Le savoir à portée de main me tue, je pourrais le rattraper et l'achever doucement...
Alarmer le château n'est pas une menace en soi, plutôt une tentation nouvelle.
Un cri et ils rappliquent tous... Délicieux poison tentateur. J'adorerais.

Mais imposer la vision d'un massacre à Nymlia retient mes membres.
Elle ne voudrait peut-être pas qu'ils meurent non plus...

_Tu voulais, non, tu veux quoi January ?

Parfaite question, qui me fait me détourner d'elle.
La colère ne s'estompe pas, rien n'y fait. Sa vision n'aide pas.
J'essaie de lutter contre cet instinct destructeur qui m'habite,
mais il fait partit de moi, au même titre que mon nom.

Je lui tourne le dos un instant, en quête d'un souffle nouveau.
J'abats rageusement mes paumes contre le mur qui s'effrite alors.
Embarrassé, je dégage les cailloux d'un geste du pied. Se calmer.
Répondre à sa question. Juste, répondre posément.

- Ce que désire tout Yswan.

Un frisson de colère s'insinue en moi et embrase mes muscles.
Assoiffé d'action, je prie pour que la rage s'estompe. Elle gagnerait.
En tant qu'immortel je ne désire rien de plus que leur anéantissement. Partiel.
Leur mise à mort en évitant la totalité. Rien que Nymlia... et peut-être leur Elliot.

Son nom laisse fleurir une idée en moi. Et si... ?

- Je veux voir mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Lun 1 Déc - 22:00

- Je veux voir mon frère.

Légitime, simple. Il avait parfaitement le droit de me demander ça.
Et pourtant. Je m'y refusais.
Egoïste. Cette nuit ne devait elle pas être notre nuit ?
La seule que nous puissions avoir, que nous puissions espérer.
Et lui voulait voir Elliot.
Pourquoi ? Par ce que c'était son frère. Son frère de baptême.
Elliot était, et restera un Yswan, quoi qu'on dise quoi qu'on fasse.
Foutaises ! Elliot est un Spellain maintenant. Il se doit de te détester.
Toi et ta famille qui l'avaient renié.
Par ce qu'il avait eu le courage de mourir pour aimer.

Je secoue la tête. M'éloignant de lui.
je ne veux et ne peux le toucher pour l'instant.
Sa colère passagère sur le fait qu'Andréas était ici quelques minutes auparavant a l'air d'être passé.
Même s'il m'avait avoué qu'il souhaitait la même chose que tout Yswan.
Tuer un des miens ?
Comment pouvait il seulement y penser ?
Désillusionné, je comprends mon erreur, je comprends Orphée.
Jamais je n'aurais dû quitter le château.

Je secoue la tête encore. M'éloignant encore plus.
Je retrouve ma place initiale. Assise devant le miroir.
Mon reflet me frappe en plein cœur, même s'il ne bat plus.
Le briser. Le casser.
La glace ne résistera pas longtemps à ma colère naissante.
Comment avais je pu croire qu'il m'aimait ? Tout ce qu'il voulait été récupérer son frère que ma sœur lui avait retiré.
J'étais une morte qui mourrait un seconde fois.

Horrible. Moche. Banale et sans intérêt.
J'étais celle qui lui avait permis d'entrer dans le château ennemis.
Croire à des "Je t'aime" alors que je ne savais même pas ce que signifier aimer.
A présent c'était clair. Aimer était souffrir.
Une cruauté telle qu'elle me parait irréelle.
Pourquoi m'avait il fait ça.

Casser. Émietter. Fichue.
N'écoutant que mes pensées, je lève le poing brisant le miroir.
Enfin. Je regarde ma main, dégoutée, je ne saigne pas.
Et pourtant je le souhaité. Où est donc ce génie que je désirais ?
Je voulais revivre pour pouvoir mourir correctement.
Mourir d'amour est donc possible. Stupide.

Me tenant toujours a distance, je me lève de ma chaise.
Reprenant mes esprits, même si, j'étais vidé.
Sa requête n'a pas d'importance.
Elliot n'est pas là. Il chasse.

_Ton frère chasse ce soir, crachais je lamentablement, ne lui expliquant même pas tous mes précédents gestes.

De toute façon qui comprendrait ma folie soudaine ?
Lessivé. Je retiens mon souffle, qui ne me sert strictement à rien.

_Tu désires ce que souhaite tout Yswan ?
Alors, tu ne me désires pas.


Deux phrases, cherchant malgré ma tristesse grandissante, à lui expliquer le pourquoi du comment.
Mes joues n'ont pas de couleurs, mes yeux sont mort, préférait-il une femme...
Vivante ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Ven 12 Déc - 19:55

J'attends, la patience n'a jamais été mon atout majeur, douce ironie du sort.
Figé dans un temps mort, je ne devrais pas le laisser avoir un impact sur moi.
Qu'elle me dise seulement, m'aiguille jusque mon frère, le spectacle guette.
Il me faut trouver Eliott... anciennement Yswan, aujourd'hui anéanti.

Les pensées de Nymlia semblent se déchainer, je la contemple, attends encore.
Sa peau de marbre rendrait ivre de jalousie n'importe quel mannequin, parfaite.
La flamme qui danse habituellement dans son regard, celle que je trouve d'ordinaire
semble s'être évanouie au profit de la dureté, comme si elle n'avait plus rien à perde.
Cette pensée concède l'impossible puisqu'elle me tue. Je regrette le moindre de mes mots.
Trop tôt ou beaucoup trop tard, je l'ignore. Je me morfonds simplement de l'avoir blâmée.

_Ton frère chasse ce soir.

Si elle avait pu me cracher au visage, elle n'aurait pu trouvé pire façon de s'y prendre...
Mon frère n'est pas un monstre, pas plus qu'elle et la perspective de leur régime me répugne.
Il ne chasse pas, il n'est pas assoiffé de sang, je dénie totalement cet aspect de sa mort précoce.
Je fixe la peau laiteuse de Nymlia, interdit. Le pire se produit à travers ses lèvre conscientes.

_Tu désires ce que souhaite tout Yswan ?
Alors, tu ne me désires pas.


Le doute est venin, il s'insinue en moi. Je ne sais plus si je dois continuer à penser.
Être dépourvu de raison empêcherait cette dernière de me torturer maintenant.
Le poison se répand vicieusement le long du moindre de mes muscles, me paralyse.
D'ailleurs, son doute est affirmation, ma chair me brûle, mes côtes s'endolorissent...
Comment puis-je ressentir ce mal par le pouvoir seul d'une constatation hideuse ?

La désirer et l'aimer sont les deux choses les plus faciles que j'ai eu à accomplir.
Aucun calcul ou pensée parasite, je l'aime et ne combat pas cette vérité.
Je sens mes intentions réciproques, je sais qu'elle me veut, il faut qu'elle m'aime.
Un leurre ne peut être aussi profond, je ne suis pas un pionnier de cette guerre.

Mes yeux hurlent un chagrin insurmontable, je me détourne de son regard.
Je ravale mes larmes et ma peine, mon crane rencontre lourdement le mur.
Que faire ?... que dire à sa vie lorsqu'elle se méprend et simule la mort ?
Car je le sens au plus profond de ma chair, elle vit autant que moi, et pour toujours.
Je m'approche de la fenêtre qui m'offre la tentation d'une fuite libératrice.

Je ressens alors l'envie naturelle de fuir une Spellain, elle m'achèvera bientôt.
Ce sentiment de lâcheté n'est plus, je sais seulement qu'elle ne voit pas, ou plus.
Aveuglée par une haine qui me dépasse soudainement, ou quoi que ce soit d'autre...
elle ne semble pas regretter ses mots, elle les pensait. Pire, pire, pire.

Foudroyante, la sincérité dans sa voix est le plus pur des jugements.
Ainsi, je ne la désire pas... L'instant précèdent témoigne du contraire.
Sa notion du temps se perd-t-elle au rythme de sa raison ? Non, jamais.
Elle n'oublie pas, elle a juste retiré la confiance qui me liait à elle.
J'en suis amoindri, semblable à un estropié charriant ses cicatrices.

J'ai néanmoins la chance de pouvoir cacher les miennes, bien que béantes.
Et, puisqu'elle croit que je ne l'aime pas, puisqu'elle le sait... ainsi soit-il.
Une part de moi demeure en arrière tandis que je prends appuis sur la fenêtre.
L'abandonner confirmerait ses dires, et elle m'oublierait vite, plus heureuse.
Elle recouvrait la haine que lui inspire mon nom, intensifierait cette rage...
Et je continuerai à chérir le leur, le protéger dans l'ombre des miens pour son bien.

Elle a raison après tout, le désir est un mot trop faible. Je la respire.
Je la sens, l'aime, la dévore, la rêve, la vie, l'idéalise, la vois...
Et je ne saurais lui mentir. Pourquoi est-ce que je me retourne, alors ?
J'ai besoin de la voir, peut-être une dernière fois, si elle le veut.
Mais que veut-elle ? L'extinction de mon nom, de toute évidence.

- Je t'aime... je lâche sans préméditation.

Je perds mes moyens et le contrôle de mes sens, je vois Nymlia.
Cette affirmation est véritable, elle se devait d'exister.

- Mais je veux voir mon frère.

Que le cauchemar commence réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Ven 12 Déc - 22:43

Qu'avais je provoqué ?
En prononçant mes phrases je n'aurais pu imaginer qu'il parte.
Je ne voulais pas qu'il me laisse alors que les larmes inexistantes emplissaient tout mon corps.
Ma peur qu'il ne m'aime pas se concrétise alors que ses mains se posent sur le rebord de ma fenêtre anciennement fermé par ses barreaux.

Princesse malgré moi, j'étais enfermé dans la plus haute tour du château enchanté.
Et pourtant rien de tout ça ne me donnait l'impression d'être Blanche Neige ou Cendrillon.
Non, mon preux chevalier en armure fuyait devant mes doutes et mes faiblesses.
Les chevaliers ne fuient pas ! Et si January saute, alors je le suivrais.
Incapable surement d'ajouter quelque chose à mes mots, mais je le suivrais, par ce que je l'aimais.
Plus que tout, même si Interdit était son second prénom, je l'aurais suivis, s'il m'avait laissé ici à me morfondre sur moi même.

Consciente de l'effet que je provoque lorsque quelqu'un me voit, je fronce les sourcils à l'idée d'être rien d'autre qu'une morte. Encore une fois.
J'attends, et mon souffle qui n'avait pas lieu d'être reste en suspend, January va-t-il me quitter sur ses mots ?
Mots lui reprochant son manque d'amour pour moi ?

Qu'il me prouve, qu'il me dise, qu'importe que je crois en cette illusion que pour lui je suis quelqu'un.
J'en ai besoin, reprendre ce souffle qui m'attend, quelque part dans cette pièce.
La terre ne tourne pas rond ce soir, une fois arrêté dans sa course par nos baisers, à présent elle délire à souhaits, attendant comme moi que mon seul amour se décide.
L'idée de le perdre devient réelle alors, je ne peux et veux vivre sans lui.
Qu'il parte maintenant et je mettrais moi même le feu sur mon bûcher.

- Je t'aime...
Prise de court, mon souffle revient, et sonne comme un soulagement au fond de moi.
January m'aime, comment avais je pu en douter, déjà ?

- Mais je veux voir mon frère.
Subit retour à la réalité, j'en avais douté à cause de cela.
Elliot. Lui qui était mon confident m'avait presque fait perdre celui qui était ma vie.
A défaut de vivre réellement, je vis à travers lui.
J'implorerais presque les dieux pour qu'ils me permettent les larmes.
Qu'elles soient de joie ou tristesse, qu'importe, j'aimerais seulement qu'elles naissent dans mes yeux, synonyme de mon soulagement qu'il soit toujours là, et reflet de ma tristesse à l'idée qu'il veuille voir mon Elly.

Soit, j'hoche la tête en signe d'affirmation, je lui permettrais de voir Elliot.
Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que cette discussion entre lui et Elly est lieu.
Il en a besoin, donc j'en ai besoin. Vivante seulement grâce à lui, s'il le désire alors je le désire aussi.

_Bien, tu le verras.

Plus qu'une affirmation, ma phrase sonne comme une promesse que je venais de faire à ma propre vie.
Me trouvant toujours égoïste, je ne peux l'aider à procéder à cette rencontre ce soir.
Premièrement : Par ce qu'Elliot chasse.
Deuxièmement : Par ce que je veux January seulement pour moi.

_Mais ce soir il... Est absent.

Je ne souhaite plus le brusquer, cette phrase sonne comme un murmure.
Notre condition nous force à chasser, et même s'il doit le refuser, moi aussi je tuais.

Ayant toujours aussi peur de le voir s'envoler je me rapproche de lui, lentement.
Parfait contraste avec les mouvements vifs que j'avais envers lui lorsque je l'ai vu entrer dans ma chambre.
Pendant une demie seconde je regarde mon lit, et au lieu de me jeter dans les bras de mon amour, je décide de m'assoir sur mes draps de soie.

La tension qui règne dans la pièce me donnerait presque la nausée.
J'essaie de me calmer, de refouler mes doutes de petites filles, je tourne mon regard vers ma raison de vivre.
Je tente un sourire, frôlant le ridicule.
Ma main glisse sur la soie, l'invitant à s'assoir avec moi sur cette chose qui n'a aucune utilité.
Si elle en a surement une : Décorative.

_Je ne dors jamais, lançais je dans le vent.

Je ne sais ni ce que j'espère, ni ce que je veux en disant cela.
Je veux juste que les idées de fuir quittent son être à jamais.
Ne me quitte pas, même si je doute, si j'ai doutais, je crois... Non je sais, qu'a présent je ne peux vivre sans toi.
Ma vie et mon éternité se résument en un seul et unique mot :
January.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Sam 13 Déc - 2:13

La sentence arrive plus tôt que je n'aurais osé le penser.
J'ai l'impression d'accuser le coup, je vois avant d'entendre.
Je vois cette expression défaite, ses lèvres remuer et puis...

_Bien, tu le verras.

Et si elle m'avait soumis à l'affirmation contraire, qu'aurais-je fais ?
La réponse à cette question est sans appel, elle me ravie, m'effraie.
Je n'aurais pas opposé la moindre résistance, j'aurais approuvé.
Aveugle, je la suivrais sur n'importe quel sentier, amoureux.
Cette constatation ne m'ébranle pas, je m'y attendais pourtant.
Je suis soulagé, entier. L'avoir me suffit amplement, je suis comblé.

Le doute de sa déclaration plane encore au dessus de mon crâne, je l'ignore.
Je l'aime et rien n'est plus vrai. Quoi qu'elle en dise, je la désire plus que de raison.
Cet amour se répercute en moi, imprègne tous mes organes, je porte son nom.
Mon cœur s'enraye, comme s'il peinait à contenir ce flot de sentiments.
Elle parle d'Elliot mais son image se fait lointaine dans mon esprit.

Je suis si changeant... mon tempérament perturbe mon calme nouveau.
Lentement, elle déambule d'un pas gracieux, dansant... danse-t-elle pour moi ?
Cette vision est un spectacle qui me régale, je ne calcule plus rien, fini les remords.
Elle s'approche de son lit qui devient le siège de sa personne... Mes sens s'engourdissent.

_Je ne dors jamais.

Son aveu est déchirant, même si son origine n'a pas pour but de m'émouvoir.
Par empathie pure, je ressens le malheur qui rejoint cette pensée en elle.
Je dors. Humain, je considérais cette activité comme une perte de temps,
mais les choses sont différentes maintenant que le temps est mort. J'aime dormir.
Plus qu'une envie, le sommeil est un besoin qui me rendrait presque vulnérable.
J'aime cet instant de mes jours, celui qui précède le moment où je basculerai...

Adoucit, bien que jamais vraiment hors de moi, j'imite ses mouvements.
Je suis l'exacte trajectoire qui la mena à son lit, sans la regarder toutefois.
D'un pas plus rapide que le sien, je suis cette tentation que renvoie l'objet.
Je ne vois plus que sa main courant sur la mer de douceur de ses draps...
Elle m'invite à succomber, tout simplement. Je ne lutterai pas contre elle.
Je la rejoins, ne m'assoie qu'à moitié pour me tourner vers mon amour.

Je m'empare de la main qui dansait sur la soie pour profiter de sa douceur.
Qui sait les songes qui traversent son esprit apparemment mis à mal...
Je trouve son regard, médite ses mots, responsable de son mal être.

- J'ai faim...

Idiot que je suis, je connais cette faiblesse. Manger par amour de la nourriture
est un bénéfice dont jouit ma race, je ne meurs pas de son manque, mais il me déplait.
Il est agréable de manger et cette sensation me manque. Sa métaphore également.
Je laisse mon regard courir sur le corps de Nymlia sans le contrôler, il est libre.
L'impulsion ne m'a pas fais avouer ma faim de nourriture, je le sens à présent...
J'entends l'ambigüité de mon murmure, je comprends la puissance de ce râle.

Mon esprit s'envole tandis que mon visage s'approche de celui de ma vie.
Je ne la frôle pas, ne la touche pas, ne l'embrasse pas, j'attends...
J'ai incroyablement faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 14 Déc - 0:22

Ma main continue sa course, elle attend.
Elle attend qu'enfin il vienne l'arrêtait.
Il le faut, mes gestes naissent pour lui et ne s'arrêtent que lorsqu'il le décide.
Ma vie aveuglé par mon amour, je prends conscience, encore plus qu'avant, que je vis à travers lui.

Cette pensée me ferait sourire, si je n'attendais pas.
Je ne peux faire autre chose que bouger ma main dans l'espoir qu'il vienne la remplacer.
S'assoir à mes côtés. Il le doit. Il est fait pour être avec moi.
Plus qu'une pensée, cette phrase est une réalité.

Et il le fait enfin, avec une grâce que je lui envie presque.
Tous son être n'est là que pour moi.
Douter pour Elliot ? Je n'aurais jamais dû le faire, il est entrée dans ma chambre.
Pas celle de mon frère, pas celle de ma sœur, aucun doute mon beau January est là pour moi.
J'aurais voulu le prévoir, j'aurais voulu m'attirer les mérites d'un médium,
m'empêcher d'attendre quelque chose qui allait forcément arriver.
Sa main stoppe la course de la mienne, enfin.
Je l'attendais, il est venu, ainsi la vie se doit d'être.

Trouvant enfin son regard, je m'accroche à se dernier.
Comme si toute une vie en dépendait. Véridique, une vie en dépend la mienne.
La chaleur de sa peau me surprend, encore, moins qu'avant, elle m'est familière à présent.
Elle est mienne. Je n'ose pas dire un mot.
Il s'envolerait peut être, et je me rendrais alors compte que j'avais rêvé éveillé.

- J'ai faim...

Mon amour se rapproche de moi.
Stupide, je ne bouge pas.
Avait il faim... De moi ?
Cette pensée est étrange, nouvelle, puissante et indestructible, je crois.
Troublée. Je ne suis plus sure de rien à présent.
Et si sa phrase appelait seulement la réelle faim ?
Il n'y avait pas de nourriture dans le château, je ne pourrais réussir à combler le manque qui fait rage en lui.

Je me mords la lèvre, réfléchissant, je me devais de trouver de la nourriture pour le garder avec moi.
Juste un peu plus, je refuse que seul son estomac décide à présent.
Le mien n'avait pas faim, alors le sien, puisque nous ne sommes qu'un, n'a pas faim non plus.
La nourriture n'a pas de raison d'être dans ces lieux.
Cette idée m'attriste. J'allais le perdre pour un bout de pain.

Je ferme les yeux, et reste un moment dans cette position.
Lorsqu'enfin je retrouve ses prunelles, je souris, consciente qu'il était bien réel.
Je ne rêve donc pas. Son visage plus proche qu'avant, je prends conscience que j'avais eu faux sur toute la ligne.
Mon premier diagnostic était le bon, le vrai, le seul.

January a faim de moi.
Tous se chamboule, tous se bouscule, la peur m'emplit.
La vierge princesse, comme Liam m'appelait.
Je ne sais que dire, comment agir, là seule chose dont je suis certaine, c'est...
Que j'ai faim aussi.

La nuance de cette faim est telle qu'elle n'est pas réelle.
Ce n'est pas une faim cherchant à emplir un estomac.
C'est plus puissant que cela.
Je l'aime comme je veux le dévorer.

Tuant la distance qui me sépare de lui ma bouche goute la sienne.
Encore une fois, ce contact là me surprendra toujours.
Contrairement à ses mains, ses lèvres brulent, juste assez pour que l'impression de chaleur reste belle et bien présente.
Je m'arrête un moment, caresse sa joue, me convint encore une fois qu'il n'est pas un mirage.
Et qu'importe s'il ne l'est pas. Et qu'importe la peur. Rien n'a d'importance.

_Je t'aime.

Je l'aime et je le veux.
Vrai, je ne peux le laisser s'échapper, il me voulait, aussi folle que cette idée peut être,
il me voulait, l'Interdit, il me voulais, mon amour, il me permettait de ne pas mourir, ma vie.
Comme je l'ai pensé depuis le moment où il est entré ici :
Cette nuit sera notre nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 14 Déc - 1:37

L'attente ne saurait résister à la passion qui se déchaine ici.
La tension qui envahit la pièce est presque palpable.
Je la sens, à défaut de la voir, mais le fait est là.
Tout est réciproque, je le sais seulement.

_Je t'aime.

Je lui souris simplement, dévoré par la tendresse et son amour.
Ne pas douter, pas même une seconde, je le savais, elle m'aime.
Elle m'aime. Rien d'autre ne mérite d'être mentionner.
Je reprends ses lèvres dans une étreinte puissante.
Je restreins mes pulsions au maximum, je me sais capable du pire.
Sa condition la rend forte mais je crains de pouvoir la briser.
J'essaie de penser le moindre de mes mouvement avant de le faire naitre.

Mais la raison s'évanouit, en rythme avec les battements saccadés de notre cœur.
Les pensées déchainées s'envolent. Redoublant d'imagination, elles m'abandonnent.
Doucement, je glisse une main sous son vêtement, laisse ma peau m'habituer à la température de la senne.
Je fais courir mes doigts contre sa fine peau glacée, je sens ses côtes sous la membrane translucide.
Le cuir est dur, mais son apparente fragilité me renvoie à mes craintes premières, bien que stupides.

Je me recule, comme électrisé par le choc d'une révélation soudaine.
Cet éclair est une prise de conscience, et la peur m'envahit.
Je ne la repousse pas, j'en serai incapable, mais je cherche un appui.
J'ai besoin de son regard, même s'il semble perdu pour l'instant.

Une question germe en moi, elle me dévore à la place de Nymlia.
J'ose à peine songer à l'une des réponses qu'elle pourrait entrainer.
Cette situation est nouvelle, je ne pourrais poser cette question à Ren...
D'une façon générale, elle concerne nos races entières. Et j'ai peur.

- Est-ce que je peux te faire mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Dim 14 Déc - 14:27

Après ma révélation, qui n'en est, de toute évidence, pas une.
Ses lèvres retrouvent les miennes.
Hésitant, il a l'air aussi perdus que moi.
Non, je suis plus perdus que lui, je ne sais ce que sont ses doutes, mais les miens doivent être différents.
Je le ressens.

Sa main rencontre lentement une des parties de mon corps qu'il n'avait encore jamais touché.
Perdant ma respiration simulée, je pourrais devenir folle rien que pour ce contact.
Et pourtant l'expérience nouvelle meurt avant qu'elle n'est pu réellement exister.
Je me reprends, m'apercevant du vertige qu'il venait de provoquer en moi.
Prenant conscience de tout le désir et la passion qui m'anime, je le regarde se reculer, et refuse cet acte.

- Est-ce que je peux te faire mal ?

Surprise, je réfléchis.
Pas aux bonnes choses, je m'en rends compte.
Mes doutes n'étaient vraiment pas les mêmes que les siens.
Il avait peur de me blesser, moi j'avais peur de ne pas savoir quoi faire.
J'étais une novice, alors que lui semblait déjà expérimenté.
Soudain jalouse, je me surprends à détester les femmes qu'il avait pu avoir avant moi. Je les hais toutes.
Combien ? Je secoue la tête, et enfouit cette peur au fond de moi.

Aussi fort qu'il pouvait le dire, je suis sure qu'il ne pourrait me faire de mal.
Je suis une pierre, incassable.
Mais le fait est là, j'en doutais quand même.
Salana et Elliot ne se sont jamais aimé au grand jour, n'avaient jamais partagé le même lit.
Nous étions les premiers à vouloir franchir cette étape, dangereuse et inconnu.
Je ne sais que penser, demander un conseil à un des miens ? Non, cette solution ne peux être concrétisé.

_Je... Je ne pense pas.

Et quand bien même je suis persuadé qu'il ne me fera jamais mal volontairement.
Je souris, me voulant rassurante, mais je crois que je suis encore plus apeurée que lui.
Je l'arrêterais s'il me fait mal. Mais je suis certaine du contraire.
Je sais que je ne pourrais pas le mordre, il sait donc qu'il ne me fera pas mal.
J'en suis sure.

Maintenant, il avait posé sa question, je devais poser la mienne.
De toute façon, je voulais la poser. Me rassurer, me dire qu'il ne les aimait pas.
J'entrelace mes doigts aux siens. Appréhendant déjà sa future réponse.

_Il y en a eu beaucoup...

Pourtant dans la même pièce que lui, mes propos me font me sentir seule.
Je pris pour qu'il est compris de quoi je voulais parler.
Mais je me rends compte que personne n'aurait pu comprendre ma phrase inachevée.

_Des femmes, avant moi ?

Stupide, je baisse le regard.
Honteuse, je sais que si je le pouvais, je rougirais.
Inquiète, je ferme les yeux attendant sa réponse. Va-t-elle me faire encore plus peur ?
Je n'aurais jamais du demander.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Lun 15 Déc - 20:13

Je cache un puissant frisson dans un geste de confusion totale.
J'ai l'impression que cette question est la première de ma vie,
que sa réponse abattra sur moi une sentence capitale,
que le temps si insignifiant reprendra sa course.

Si elle répond qu'une étreinte de moi la briserait,
les éléments vont se déchainer et signer la fin de mon univers.
Je ne serai plus qu'un humain privé de la douceur même,
un prisonnier de sa propre chair, condamné à l'agonie.
Car vivre sans elle relève assurément de la torture.

_Je... Je ne pense pas.

J'essaie de déceler la part de vérité imprégnée dans son timbre envoutant.
Elle ne le pense sincèrement pas, je ne saurais lui faire de mal, je le sens aussi.
Deux sentiments m'envahissent dans un soubresaut que mon cœur essuie avec peine.
Le temps m'apprendra à faire la part des choses mais pour l'instant, ils sont tous les deux là.
Savoir que je ne pourrais la heurter physiquement m'apporte un soulagement infini mais...
Mais, mais, mais.... je suis également déçu, quelque part, de ne pouvoir abimer sa race, frustré.
Le ravissement l'emporte toutefois sans mal, et la déception meurt rapidement, indésirable.

Je respire plus librement, pour la première fois de ma vie peut-être. Je le ressens ainsi.
Il semble alors que je ne sois pas le seul à essuyer un dilemme interne, je connais ces yeux.
J'attends à nouveau qu'elle parle, agisse, bouge, vive selon moi puisqu'elle ne saurait mourir.
Une douce symphonie résonne dans mon crâne, elle inspire ces instants célestes.
J'appuie mon regard sur son visage, elle parlera bientôt. Que disent les anges ?

_Il y en a eu beaucoup...

L'espace d'un instant trop long, je crains qu'elle ne parle de cette chose que je redoute d'aborder.
Du nombre de ces personnes que j'ai tué, des vampires sans nom qui ont perdu la tête, au sens propre.
Je ne veux pas aborder cette partie de mon existence, elle verrait le monstre que je sais être parfois.
De plus, je ne sais pas, je ne connais pas ce nombre, mais il est minime, ile me semble... s'il peut l'être.

_Des femmes, avant moi ?

De nouveau, je m'attire les foudres de deux sentiments contraires qui me divisent nettement.
Le soulagement encore, parce que mes craintes précédentes se révèlent infondées et
l'appréhension d'une vérité dérangeante. Je ne saurais lui mentir, elle lit en moi.
De mes deux vies, je ne sais quel aspect il me faut aborder en premier.
J'évite de penser plus avant, préférant que la sincérité l'emporte.

- Quelques unes, je murmure, quand j'étais... mortel. Je ne lâche pas ses yeux de peur de les perdre. Mais aucune qui n'a compté.

J'ignore si cet aveu empire ma condition ou non.
La débauche était un des seuls moyens de protestation dont je disposais.
Ma rébellion adolescente contre des parents envahissants, ma vendetta.
Les mœurs évoluées de ces temps modernes ne comprennent pas, mais
la perspective de perpétuer la lignée de ma famille avec un bâtard leur déplaisait.
Je les provoquais de la seule manière qu'il ne pouvait empêcher, le plus souvent possible.

- Et aucune depuis que le temps est mort.

Sans surprise, deux sensations ennemies m'oppressent.
La gêne d'abord, de me sentir presque vierge depuis des décennies.
Un gamin inexpérimenté n'a d'homme que le nom, parait-il.
Mais la moitié qui s'oppose à celle-ci est plus puissante, vivante.
Elle renvoie un sentiment de pureté et d'appréhension qui est le
parfait écho de sa virginité à elle. Nymlia le perçoit, je suis tout à elle.

L'amour sera toujours cette moitié de moi qui reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Lun 15 Déc - 22:56

Autant j'aimais l'attente lorsque je voulais qu'il me rejoigne sur le lit.
A présent je la déteste, sa sentence va tomber, bientôt.
J'aimerais tuer se silence, qu'il cesse.
Je tuerais même l'attente, si cela pouvait être...

- Quelques unes.

Trop tard, January l'a tué avant moi.
Quelques unes ? Où ? Quand ? Comment ?
La jalousie s'infiltre en moi comme le plus brulant des venins.
Je veux les retrouve, les tuer.
Plus vampire que jamais, je souhaite voir couler le sang, le faire couler moi même.

_Quand j'étais... mortel.

La déception me prend alors, elles sont déjà mortes, les catins.
Je ne pourrais les briser, ça devrait peut être me ravir, mais mon côté animal ressort.
Je voulais les tuer, toutes aucunes exceptions.
Blondes, brunes, rousses, blanches, noires, qu'importe je les aurais toutes brisées.
Ses chanceuses l'ayant eues avant moi.

- Mais aucune qui n'a compté.

Soulagée, je laisse échappé un soupir incontrôlé.
Et pourtant la jalousie ne me quitte pas.
Qu'elle s'en aille à présent, j'avais demandé, j'avais ma réponse
La vipère, son venin coule en moi.

Mauvaise, je fronce les sourcils, acte incontrôlé encore une fois.
Dans sa vie de mortel, et dans sa vie d'immortel ? Dans ce monde où l'amour était le plus grand des bijoux.
Dans cette vie là, en avait il eu beaucoup ?
La jalousie me ferait pleurer, si elle pouvait.

- Et aucune depuis que le temps est mort.

Aucune. Merci. Aussi pur que moi dans sa nouvelle vie.
Il ne sait pas où il s'aventure. Pourtant, il a déjà connu l'expérience.
Il y a longtemps certes, mais il l'avait déjà fait.
Je ferme les yeux, cherchant à me calmer,
cherchant à couper le contact que j'ai avec lui depuis le début des révélations.

_Je les hais toutes.

Ma voix est tendue, différente de celle qui met propre.
Je secoue le visage, cherchant à éloigner mes envies de tuer.
Et repense à la chose la plus importante. January n'avait pas touché une femmes depuis des centaines d'années.

Je le regarde, adoucis mon visage, m'avance doucement vers le sien.
Trop longtemps que nos lèvres ne se sont pas rencontré.
Je l'embrasse alors, synonyme d'une colère passé.
Reprenons là où nous étions arrêté, à un contact, il me semble.
Seul contact m'ayant provoqué un vertige.

Me sentir vivante et changé, ressentir le bonheur dont ma famille parler.
Je veux January, maintenant, la nuit est trop entamée, le temps passe trop vite avec mon aimé près de moi.
Perdus dans notre baiser, je me retire un instant de lui.
Enlevant mon chemisier, hésitante.

Je repense a la première fois que nous nous étions vue.
Il m'avait fait une promesse muette.
Soit, je souhaite qu'elle soit refaite.
Je veux lui dire cette phrase, encore une fois avant de me perdre dans ses bras.

_Aime moi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Ven 19 Déc - 20:42

J'attends, encore, sa réaction face à mon aveu impudique.
Le suspens fera partie de mon quotidien à ses côtés. J'aime ça.

_Je les hais toutes.

Et elle le pense, je le lis dans son regard impressionnant de rage.
Je mords subrepticement ma lèvre pour taire un violent sourire.
La jalousie lui va si bien... j'aimerais la dévorer toute entière.
N'épargner aucune partie d'elle, ce visage est un cadeau divin.

J'étouffe un gémissement lorsque ses traits poupons se métamorphosent.
Redevenue calme, elle est encore mienne, comme je suis sien tout entier.
L'envie de son corps ne tarie pas en intensité, ses lèvres ne m'apaisent pas.
A défaut de me calmer, son contact m'électrise dans une douceur infinie.
Ma mâchoire se crispe quand se dévoile son corps, la pression est lourde.
De toute ma force de surhomme, je lutte pour conserver mon calme.

Je caresse les courbes d'un monde nouveau dont la frontière est morte.
Ces gestes sont nouveaux, je le sens au plus profond de mon âme.
Jamais je n'ai pensé pareilles sensations de tout mon cœur.

_Aime moi...

Pourquoi ne l'ai-je pas déjà mangé toute entière ? Qui m'en empêche ici ?
Rien ne me retient. Et ce souhait est celui qui, mutuel, exhausse les miens.
L'aimer est ce que je fais de mieux, mon vrai don existe contre son cœur muet.
Doucement, j'allonge son corps contre la finesse de ses draps rougeoyants.
J'essuie un coup invisible, porté à mon estomac et ma respiration se heurte.
Étouffé par notre proximité pourtant infime à mon goût, j'agis avec fougue.

Mon geste se voulait pourtant serein, calme et maitrisé initialement.
Je voulais simplement tirer sur le vêtement dont le contact me brûle...
je ne comptais pas le déchirer, je crois. Mais il est au sol, et je ne le regrette pas.
Mais j'ai chaud, encore et toujours... je me consume d'un désir ardent qui m'oppresse.
Soudain, son corps. Tentation éternelle, immuable dans sa fraîcheur bienvenue.
Défait de mon vêtement encombrant, je recouvre son corps du mien, le froid est désir.
Suspendu à ses lèvres, les miennes les effleurent sans les contenter, le temps d'un murmure.

- A en mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Sam 20 Déc - 1:39

Le bonheur me consume, alors que je ne suis que glace, je me sens fondre.
Je le veux mon prince, plus que tout, plus que jamais.
Qu'il réponde ou pas à ma question ne m'importe pas.
Je veux simplement qu'il calme toutes les envies qui me transportent.
Mes sentiments me contrôlent, je me fiche qu'on soit chez moi.
Je me fiche qu'on soit dans le château qui est ennemis au sien.

Alors qu'il s'allonge sur moi, la peur s'envole, enfin.
Son vêtement se déchire sous mes yeux, m'offrant surement le plus beau des spectacles.
Contemplant chaque trait de son corps, je m'en veux d'avoir enlever mon chemisier.
Alors que ses mouvements étaient hésitants, il avait retiré ses mains de moi, m'arrachant un vertige, et me laissant habiller.
Aussi dingue que je peux être, je regrette que ce soit moi qui me sois mise à nue devant lui.
Évidente cette vérité, j'aurais voulu qu'il me déshabille.

Collée a lui, nos baisers ne sont qu'une danse incroyable.
Je ne veux pas que ce moment s'arrête, jamais.
Et pourtant, ses lèvres effleurent seulement les miennes.
Mon aimé regrette, je le sais, va-t-il me dire qu'il a finis de jouer ?
Je ne le supporterais pas, s'il me quittait pas maintenant.
La peur de l'acte c'était envolé, tandis que celle de le perdre ne me laisserait jamais.

- A en mourir.

Surprise encore une fois, je souris, January ne me quitterait pas.
Il fallait que j'arrête d'en douter.
Il ne partira pas Nymlia. Il reste avec toi, pour toujours.

A en mourir. Non, cette phrase sous entend des choses dont il ne doit pas avoir conscience.
Je pouvais le tuer, le mordre, qu'il rejoigne mes rangs, qu'il soit dans mon clan.
Mordre la belle gorge, de mon beau January, si simple comme acte.
Il mourrait pour renaitre avec moi... Je suis une tueuse à l'origine, non ?
Les baisers reprennent. Ils n'ont plus le même gout.
Le tuer, il le faut Nymlia, si tu veux le garder avec toi, c'est simple il faut que tu le tue.
De la seule mort que tu connaisse. On te l'a enseigné, tu sais ce qu'il faut faire.
Ma bouche dévie dans son cou, c'est maintenant, je le sais.
Alors que je passe ma langue sur sa gorge, mes canines sortent, effleure sa peau tendu, il faut le mordre, maintenant.
Pure folie ! Je le repousse et souffle un :

_Non !

Dans la vitesse qui définit tellement ma condition, je me retrouve de l'autre côté de ma chambre.
Assise en tailleur devant ma porte. Je me rends compte que cette dernière n'était même pas fermée.
Inconscients.
Qu'il interprète mon "Non" comme un refus de partager le même lit que lui.
Je ne veux pas qu'il sache que j'ai voulu le tuer.
Je cache ma peau et mon corps comme je le peux.
Rabattant mes jambes sur moi, et calant ma tête entre elles je souffle encore.

_Je suis désolée, je suis désolée, je suis désolée... Je ne voulais pas te faire de mal, non je ne voulais pas...

Et même si je voulais qu'il l'ignore, je n'aurais pu lui mentir.
Ma main s'agrippe a la poignet de la porte, descend le long du fer forgé et attrape la clés, je la tourne.
La porte est verrouillé, j'écoute, Andréas n'a plus l'air d'être là.
Comment avais je pu gâcher un moment tel que celui là ?
Et si maintenant mon January ne voulais plus de moi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Mar 13 Jan - 22:34

La valse d'émotions m'enivre tout entier. Vives, soudaines et frappantes.
Passion, désir, chaleur, étourdissement, amour. Et puis le vide, la solitude et le refus.
Comment en suis-je arrivé là ? Un peu de recul serait le bienvenu, je suis la proie du moment.
Sa peau devenue satin me prend de court, elle était contre moi, je sentais son corps et puis...

_Je suis désolée, je suis désolée, je suis désolée... Je ne voulais pas te faire de mal, non je ne voulais pas...

Je sens mon regard arpenter la pièce d'un geste affolé.
Seul fautif, je l'ai blessée de la moindre façon, n'est-ce pas ?
Je lui ai fait mal, j'ai causé un tord immonde, j'ai abimé son être.
Trop fort, je le regrette pour la première fois. Le décor s'inverse.
Le côté coulisse est nettement moins propre, je souffre de mes vices.
J'ai blessé le divin, puisqu'il me fuit. Je ne comprends pas. Pardon.

Pourquoi exprime-t-elle son remord ? L'attirance est toujours là.
Debout avant d'anticiper ma démarche, je me retrouve rapidement au centre de la pièce.
Un sentiment nouveau me frappe comme il aurait du le faire depuis longtemps déjà : Danger !
Elle est un vampire que chacune des pulsations de mon cœur met au supplice. Monstre.
Je lui laisse endurer ce mal sans me soucier de la torture que lui inflige ma condition d'homme.
Mais l'instant n'est pas au blâme, quand bien même devrais-je en être le porteur par la suite.
Je ne parviens pas à voir son visage et toutes les légendes fantasques de sa race me submergent.
L'idée que ses lèvres sublimes et douces puissent abriter des crocs assassins excitent mes sens.
Devenue dangereuse, elle fait de moi la proie de ses mains, et je me surprends à adorer cette condition.
Je suis le lièvre, qu'elle me dévore sans m'anéantir toutefois. Je supporterai sa fougue, même assoiffée.

Je m'accroupis au niveau de son visage tout en maintenant une distance de quelques mètres entre nous.
Elle me fuirait, puisqu'elle craint de me blesser. Adorable créature, je n'en ressors que plus amoureux encore.

- Comme tu es forte, Nymlia.

Plus redoutable que la bohème de notre union, plus imprévisible que ma force maitrisée mais incontenue.
Tous ces aspects d'elle en font ma vie sous serment, elle m'impressionne radicalement. Il faut qu'elle sache.

- Il est tellement plus facile d'être cruel... je lance doucement à son attention en espérant qu'elle me regarde enfin, et tu as pourtant choisi de m'épargner.

Elle demeure inconsciente de la profonde fascination qu'elle exerce sur moi. Je me suis toujours refusé à les plaindre.
Jamais je n'ai essayé d'imaginer la violence que pouvait avoir ce sentiment de carence vitale de... sang humain.
Elle a repoussé tous les démons ancestraux de sa condition, pour moi. Incroyable don, elle m'offrait un sursit.
Doucement, je diminue la distance qui nous sépare. Il est nécessaire qu'elle soit convaincue, je suis redevable.
Avec la vive appréhension d'être repoussé dans l'instant, j'approche ma main de son visage dont la beauté m'électrise.
La gravité de la situation n'atténue ni mon désir, ni la force de mes sentiments. Au contraire, les voici renforcés.
Me repousser pour m'épargner... tant de force de caractère et d'esprit derrière la perfection au féminin. Époustouflant.
Dire que j'en viens à aimer les armes massives de mon ennemis mortels... elle accomplie de nombreux miracles, ma Nymlia.

- Vraiment forte... je murmure dans un sourire en caressant sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Nymlia Whipstaff
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 27
Localisation : Au milieu de ce monde qui ne tourne pas rond
Date d'inscription : 15/10/2008

Feuille de personnage
Liens:

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Mer 14 Jan - 17:21

[Je n'ai pas eu la force de relire mon pavé.
Je ferai ça ce soir, donc désolée pour les fautes, et les incompréhensions s'il y en a.
Je t'aime >3♥️]


Les remords font partie intégrale de mon être. Je ne comprends pas ce qu'il m'a pris.
Pourtant, je n'ai jamais souhaité le tuer, je ne le voulais pas.
Mais pourquoi a-t-il fallu que je m'imagine déjà buvant son sang?
L'image était si claire dans mon esprit. Elle se devait de devenir réelle.
J'avais pensé à le tuer, quelque fois, y renonçant à chaque fois, par ce que j'aimais entendre ce cœur qui était le notre.
Seule, assise, je n'entends plus aucun cœur, et quand bien même je l'entendrais, ce n'est plus le notre, seulement le sien.
Il s'approche de moi, lentement, il a peur, j'aurais du le savoir. La distance minime certes, mais bien là, qu'il met entre nous, me prouve qu'il a peur.

- Comme tu es forte, Nymlia.

Aveuglé. Il en devient que plus simple à mordre. Il faut qu'il arrête. J'ai faim. Pas faim d'une biche, pas faim d'un humain.
Faim de lui. Je souhaite le dévorer, dans tout les sens du terme, comme il voulait de moi.
Je le veux pour moi. Égoïste et affamé. Comment peut il m'aimer? Il est fou, vraiment.
Fou de me croire forte alors que je pense encore à le tuer. A croire que c'est réellement moi qui frôle la folie.
Je ne peux mordre celui qui me permet de vivre. Mais ce cœur et ce sang me nargue à présent.

- Il est tellement plus facile d'être cruel...

Qu'il recule, je suis plus vampire que Nymlia. Qu'il se taise, je ne veux pas l'entendre, et encore moins le regarder.
Je vais le tuer mon tout beau. Je serai autant la princesse que le dragon. Et je vais finir par tuer le prince.
Comment vais-je faire pour ne pas abimer cette peau que je n'ai pas sentie assez longtemps contre la mienne?
Je croyais le perdre plus tôt pour un bout de pain, je vais finalement le perdre par ce que j'ai faim. Tueuse.

- Et tu as pourtant choisi de m'épargner.

Qu'aurais-je pu faire d'autre? Te tuer mon amour? C'est comme cela que va se terminer l'histoire, je le sais au fond.
Qu'elle autre solution s'offre à moi? Le laisser. Lui dire de s'en aller loin, qu'il reprenne sa haine, et qu'il souhaite simplement me tuer.
Si je lui demande de faire ça, ça va me tuer. Oui, c'est bien cela, c'est moi qui vais mourir.

- Vraiment forte...

Sa main entre en contact avec ma joue. Un seul et unique mouvement.
Et alors que je pensais le tuer quelques secondes plus tot, je relève le visage, et plonge mes yeux dans les siens.
Je pourrais me perdre dans un de ses regards. J'essaie de feindre un sourire calme.
Et pourtant je sais mon expression plus triste que jamais. Dire que je lui disais déjà adieu dans mes pensées.
Plus de doute, je suis vraiment folle pour vouloir tuer cet être unique, magnifique, magique. Parfait mon January.
J'attrape sa main avec la mienne. Il vient d'accomplir le plus grand exploit possible : Je n'ai plus faim.
Il ose dire que c'est moi qui suis forte. Pourquoi est ce qu'il dit cela?

J'embrasse cette main qui touchait précédemment mon visage.
Il est là bien vivant, et je ne l'ai pas tué. Je ne souhaite plus le dévorer, je crois. J'en viens à me demander pourquoi je l'ai souhaiter.
J'ouvre la bouche, et le force à passer ses doigts sur ses crocs que je commence à haïr.
Il dessine ses traits forcé par moi en silence. Je me hais d'être un vampire. Je le déteste de m'aimer, mon January.
Je vais mourir par amour, et même si c'est la plus belle des morts, je vais être anéantie par ce que January a trop cru en moi.
Je ne suis pas forte, je suis extrêmement faible. Par amour et par vampirisme.
Le mouvement se stoppe, et je finis par entrelacer mes doigts aux siens, soudant encore une fois notre union.

_Je ne comprends pas, comment tu peux être aussi fasciné par moi?

Je secoue la tête, toujours triste, j'ai finalement trouvé ma solution.
Je ne le tuerai pas, je m'en irai avant cela, non je ne peux pas partir, nous ne pouvons pas nous séparer.
Je ne mangerai plus, je suis Nymlia, pas une bête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foreverand-always.skyblog.com
January Yswan

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 28
Localisation : Perdu dans l'immensité de l'éternité
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   Jeu 12 Fév - 14:38

_Je ne comprends pas, comment tu peux être aussi fasciné par moi?

Nymlia est de ceux qui demanderaient à un poisson s'il peut se passer d'eau.
Elle déclenche mille fougueuses déclarations en moi, et d'autres plus retenues.
Autant demander à un ange pourquoi il aime sa paire d'ailes. Parce que.
Sa race fascine depuis les fondements de cette terre, mais je déroge à cette vérité.
Je ne suis pas censé être admirateur de leurs pouvoirs, de leurs vices et coutumes.
La clé de cette question réside dans le mot dernier, elle. Plus que vampire.
A-t-elle seulement été un des leurs à mes yeux ? Non. Au-delà de l'incommensurable.

De ses crocs, je ne retiens que le mystère qu'ils connotent. La dangerosité de mon aimée imprévisible.
Par son cœur inanimé, j'entrevois la possibilité d'une éternité belle et insoumise au changement.
Ses mains froides sont les bijoux figés dans leur jeunesse, seuls détenteurs d'un immense secret.
Elle est rendue capable de calmer le feu que tout son être attise, grâce à la froideur de ce même corps.
De sa vitesse résulte l'attaque, et la grandeur de son pouvoir décadent. Elle est une arme étincelante.
Je ne suis pas d'un naturel disposé aux beaux discours, même mes pensées me paraissent désordonnées.

Par où commencer ? Comment dire ou même laisser sous-entendre un infime atome de cette fascination ?
Je suis incapable de retranscrire mes pensées, et j'en ai pourtant envie. J'ai sincèrement envie de lui parler.

- Tu es une femme exceptionnelle, douce et rayonnante. Tu es imprévisible et malmenée par je ne sais quel mal...

Une once détectable de colère jaillit dans mon regard, je ne le cache pas à Nymlia.
Je hais de la savoir malheureuse dans cette cage mortuaire, sa famille commet un affront.
Les barreaux, les inquisitions, les interrogatoires et les tours de garde ? Où vivent-ils ? Les fous.

- Et je sens que tu ne crois aucun de ces mots, j'ai tord ?

Avec cette façon de se remettre en question, ces inquiétudes permanentes et ce dégout visible pour elle-même...
Si une chose m'échappe, outre le malheur qui la possède, c'est bien l'aversion qu'elle a envers elle. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-super-highschool.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: |- Forever and Always - [Nymlia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
|- Forever and Always - [Nymlia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» -Claire-"Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit" Serdy forever.~
» La Forever Académie (Forum RPG)
» Quidditch Forever ◮ ft. Dorea & Debra
» love me forever, or never

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever&Always :: |- Blop -| :: |- Archives Forever and Always version un -|-
Sauter vers: